AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un nouveau produit proposé à la dégustation des amateurs ANP Le Chef du Gouvernement nigérien s’entretient avec l’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Niger AIP Côte d’Ivoire AIP/ Des habitations effondrées font des blessés graves dans un village de Prikro AIP Côte d’Ivoire-AIP/OISSU 2021: le collège du parc de Bouna vainqueur départemental AIP Côte d’Ivoire-AIP / Plus de 400 producteurs de café cacao primés à Oumé ANP Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou reçoit l’Ambassadeur des État-Unis d’Amérique au Niger ANP Le Président Mohamed Bazoum au Nigeria : Une visite axée sur le renforcement de la coopération bilatérale GNA Ghana among countries of relative peace in Africa, says ex-head of UN peace operations GNA Police Ladies FC labours to pick a point against Sea Lions at home GNA Tema GHS to mark Child Health Promotion Week

Niger : Mohamed Bazoum investi président


  2 Avril      57        Politique (16219),

   

Niamey – Le nouveau président élu du Niger, Mohamed Bazoum, a prêté serment vendredi devant la Cour Constitutionnelle lors d’une cérémonie solennelle tenue à Niamey en présence de chefs d’Etat de la sous-région.

Prononçant son discours d’investiture, M. Bazoum a rappelé les rapports politiques historiques qui les lient au président sortant Issoufou Mahamadou, déclinant par la suite les grandes lignes de sa gouvernance.

Il a, par ailleurs, dénoncé des « crimes de guerre » commis dans son pays par des « groupes terroristes ». Le Niger est « confronté à l’existence de groupes terroristes dont la barbarie vient de dépasser toutes les bornes » et qui « se livrent à des massacres de civils innocents à grande échelle commettant à l’occasion de vrais crimes de guerre », a-t-il dit.

Il a estimé que les chefs de ces groupes terroristes « relèvent d’autres pays, jamais aucun chef terroriste n’a fait cas de griefs contre notre Etat, encore moins formulé la moindre revendication en sa direction ».

En prenant acte du serment, le président de la Cour constitutionnelle Bouba Mahaman a remercié le président sortant Issoufou Mahamadou pour avoir respecté la Constitution en se retirant après deux mandats et en organisant des élections libres et transparentes.

Il a ensuite dit au nouveau président qu’il est désormais celui de tous les Nigériens et qu’à ce titre il doit toujours avoir à l’esprit les termes de son serment, avant de regretter que les dernières élections aient mis à jour « certaines attitudes de nos acteurs politiques qui sont incompatibles avec les exigences d’un Etat de droit ».

Pour les élections de 2020-2021, a informé le président de la Cour constitutionnelle, cette institution a déployé, pour la première fois, des observateurs sur l’ensemble du territoire pour suivre le déroulement de ces élections afin d’attester de leur bonne tenue.

La Cour constitutionnelle nigérienne avait validé, par un arrêt, l’élection de Mohamed Bazoum, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya, au pouvoir), comme nouveau président du Niger avec 55,75% des suffrages face au candidat de l’opposition Mahamane Ousmane (44,25%) au second tour du scrutin.

A 61 ans, Mohamed Bazoum devient le dixième chef de l’Etat du Niger et le premier issu d’une transition par les urnes depuis 1960.

Dans la même catégorie