LINA Seven Nimba Administrative Districts Get SCIDA-Liberia COVID-19, SGBV Prevention Training LINA Liberian Police Restores Calm At Guinean Embassy Near Monrovia LINA ‘Gov’t Not In The Business Of Taking People’s Lives’ – Information Minister Inforpress Le ministère de l’Éducation lance des projets «importants» pour les jeunes et les femmes à Praia Inforpress President of INE recognises the need for in-depth reflection on the process of production and dissemination of official statistics AIP Côte d’Ivoire – AIP /Le candidat KKB veut faire la promotion de la méritocratie AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le commandant supérieur de la gendarmerie appelle à la retenue et au calme à Dabou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une consultation bucco-dentaire gratuite en faveur des enfants d’Oumé Infopress Les prix des produits importés ont diminué de 0,9% en septembre Inforpress L’UE est déterminée à poursuivre ses partenariats avec le Cabo Verde pour faire face aux effets de la pandémie de Covid-19

Niger : Organisation de la 1ère Edition du « Café Genre » autour de la participation politique et du leadership féminins


  7 Octobre      33        Société (24064),

   

NIAMEY, 07 octobre (ANP) – Le Ministère nigérien en charge de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, en collaboration avec ONU-Femmes, a organisé, ce mercredi 07 octobre 2020  à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, la 1ère Edition de « Café Genre », une rencontre d’échanges sur la participation politique et le leadership féminins.

Autour du thème : « Problématique de la participation politique des femmes nigériennes au processus électoral 2020-2021 », cette 1ère édition inaugure une série d’activités que le Ministère en charge de la Promotion de la Femme, en collaboration avec ONU-Femmes, entend organiser autour de la promotion et de la protection des droits des femmes, a laissé entendre le Secrétaire Général du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, M. Hachimou Abdoul Karim, qui procédait à l’ouverture de cette rencontre.

Selon lui, la thématique retenue, alors que les différents collèges électoraux sont déjà convoqués au Niger, est très pertinente en ce qu’elle permettra de convenir à des stratégies les plus adéquates afin d’accompagner les femmes dans ce processus électoral.

Après avoir fait observer que le Fichier Electoral National Biométrique, produit récemment par la CENI, fait ressortir un total de 7.446.556 électeurs, dont 4.093.291 femmes, M. Hachimou a indiqué que « le Gouvernement du Niger s’est engagé à faire de la promotion de la femme et l’équité de genre son cheval de bataille ».

Quant à la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khardiata Lo N’Diaye, elle a déclaré que « cette initiative est autant plus propice qu’elle intervient à la veille de la célébration des 20 ans de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies », une disposition réglementaire mondiale qui vise à réduire les conséquences des conflits sur les femmes, tout en reconnaissant la nécessaire prise en compte de leurs rôles dans la prévention, le règlement et la consolidation de la paix.

Selon la responsable onusienne, « la participation politique des femmes, au même titre que les hommes, est une exigence de justice sociale, mais davantage une nécessité absolue pour des systèmes qui se veulent démocratiques », en ce que toute démocratie digne de ce nom doit pouvoir s’incarner par des Institutions étatiques crédibles et fort représentatives.

Mme Khardiata a ensuite salué l’adoption par le Niger de plusieurs instruments juridiques qui concourent à l’amélioration de la participation politique des femmes, citant en exemple le Plan d’action national sur l’Agenda femmes, paix et sécurité pour la période 2020-2026, mais aussi, au plan national, la Loi sur le Quota qui vise à accroitre la participation réelle et directe des femmes aux espaces de prise de décision.

L’objectif poursuivi « est à la fois de limiter les obstacles à la participation politique des femmes et encore plus de montrer comment leurs expériences et savoir-faire peuvent considérablement faire évoluer les pratiques politiques et les attentes vis-à-vis de l’Etat et de la société en général », a enfin déclaré la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger.

Dans la même catégorie