AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

Niger : Prestation de serment des nouveaux membres du Conseil National de Régulation de l’ARCEP


  30 Octobre      17        Politique (13251),

   

Niamey, 30 Octobre (ANP) – Les membres nouveaux du Conseil National de Régulation de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (CNRCEP) ont prêté serment ce vendredi 30 octobre 2020 devant Cour d’Appel de Niamey.

Au nombre de sept (7) membres, choisis sur la base de leurs compétences et leurs qualifications professionnelles dans les domaines technique, juridique, économique, financier et administratif ainsi que de leur intégrité morale attestée par une enquête de moralité, ils ont tous été renvoyés à l’exercice de leur fonction par le Président de cette Cour.

Ils sont nommés pour un mandat de trois (3) ans renouvelable une seule fois.

Selon la Présidente du CNRCEP, Mme Bety Aïchatou Oumani, « nous sommes venus ce vendredi matin accomplir les obligations de la loi relative à la Communication Electronique et de la Poste qui nous astreint au serment après notre nomination », de même que quatre autres agents de l’ARCEP.

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), note-t-on, est une Autorité administrative indépendante rattachée au Cabinet du Premier Ministre.

Elle a pour mission de veiller à l’application stricte des textes législatifs et réglementaires, au respect des conventions, des termes des licences, des autorisations et des déclarations y afférentes dans des conditions objectives, transparentes et non-discriminatoires.

Elle doit également protéger les intérêts de l’Etat, des utilisateurs et des opérateurs, en prenant toute mesure propre à garantir l’exercice d’une concurrence saine et loyale, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, mais aussi promouvoir le développement des secteurs concernés en veillant notamment à leur équilibre économique et financier et en procédant au besoin à un contrôle technique, comptable et financier des entreprises des secteurs régulés.

Enfin, l’ARCEP a à mettre en œuvre les mécanismes de consultation des utilisateurs et des opérateurs tels que prévus par les lois et règlements en vigueur, en plus de collecter les ressources financières devant alimenter le fonds d’accès universel et de veiller au respect des exigences essentielles, notamment les normes environnementales et sanitaires en matière de communications électroniques et de la poste.

Dans son dernier rapport d’activités présenté récemment à la presse, l’ARCEP a informé, qu’en 2019, le Niger compte 166.467 abonnés à la téléphonie fixe pour 11.418.301 d’abonnés à la téléphonie mobile. Le taux de couverture des services de communications électroniques est de 92% au 31 décembre 2019, alors que le taux de pénétration global de la téléphonie est de 52.9%, selon le dernier rapport de l’ARCEP.

Pour une population estimée à 22.302.377 d’habitants, le taux global des services internet s’établit à 24,53%, précise le même rapport selon lequel le chiffre d’affaires de 2019 de l’ensemble des opérateurs est de 219.505.858.387 francs CFA, contre 237.380.795.894 francs CFA en 2018, soit une baisse de 7,5%.

Dans la même catégorie