AIP Ramadan 2021: Les musulmans de Sikensi invités à se faire vacciner contre la Covid-19 AIP Le préfet annonce le bitumage de 10 km des rues de la ville de Vavoua AIP Quatre morts dans un accident de la route à Tabou AIP Le RAIDH sensibilise sur la paix à Guiglo AIP Une véhicule part en fumée sur l’axe Férédougou-Minignan AIP COVID-19: Quatre nouveaux cas enregistrés jeudi APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery

Niger : un prédicateur investi candidat aux élections présidentielles sous les couleurs d’un parti


  31 Octobre      80        Politique (16686),

   

Niamey, 31oct(ANP)- l’imam de la mosquée de vendredi de l’université de Niamey, Cheikh Boureima Abdou Daouda a été investi candidat aux élections présidentielles dont le 1er tour est prévu le 27 décembre pour lequel une trentaine de candidatures sont annoncées.

La cérémonie d’investiture s’est déroulée sous les couleurs du parti Union Démocratique des Socialistes de la Renaissance(UDSR) MARTABA, ce samedi 31 octobre 2020 au centre culturel Oumarou Ganda de Niamey en présence des nombreux invités.

S’adressant aux congressistes, le candidat a déclaré que « ce jour est un jour historique qui sera gravé dans les annales de la politique nigérienne car c’est la première fois qu’un Imam entre dans l’arène de la politique et se présente pour les présidentielles ».

« Cette décision est née de notre volonté d’apporter une contribution dans la résolution des problèmes auxquels fait face notre cher pays le Niger depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui », s’est justifié l’imam de la mosquée de vendredi de l‘université de Niamey.

« Pour nous, il est grand temps que l’alternative soit créée et que l’espoir soit fondé sur cette alternative pour faire sortir le pays de tous les bourbiers dans lesquels il s’enfonce ou on l’enfonce chaque jour ; et il est grand temps que les systèmes et les gouvernants cessent d’aller à contre-courant du peuple, de ses réalités, de ses aspirations, de ses orientations et de ses croyances », a-t-il fait observer.

Le nouveau candidat a promis que « notre programme mettra l’accent sur l’individu c’est-à-dire l’être humain plutôt que sur le texte et les infrastructures et s’attaquera aux grands maux qui minent notre pays et freinent son essor sur tous les plans, pointant la corruption, de l’injustice, de l’impunité, de l’effondrement du système éducatif, des valeurs humaines, la pauvreté, la division, le chômage, la délinquance, la criminalité, la dépravation des mœurs les plus sacrées.

Il a par la suite dévoilé les (8) axes principaux articulés autour de l’unité, de la sécurité, de la justice, de la liberté, de l’éducation, de a santé, de l’agriculture et l’élevage et du développement économique ,financier, social, culturel, technologique, scientifique, industriel, minier, énergétique ,hydraulique, urbain, diplomatique ».

« Nous sommes ouverts et prêts à travailler et à collaborer avec tous ceux qui souhaitent le faire avec nous au niveau national et international, pour le développement de notre pays, dores et déjà, je propose que le parti soit désormais appelé (l’Union des Nigériens Engagés : UNE MARTABA) », a fait valoir Cheikh Boureima Abdou Daouda.

Auparavant, les présidents et les représentants des partis politiques invités ont tour à tour pris la parole pour féliciter le président investi.

Le Niger se prépare à une année électorale avec des élections locales le 13 décembre suivies du premier tour de la présidentielle couplé aux législatives le 27 décembre et du second tour de la présidentielle en février 2021.

Quelque 7,4 millions d’électeurs nigériens ont été enrôlés pour ces scrutins.

Dans la même catégorie