GNA WHO official warns of continued transmission of coronavirus even after wide vaccinations GNA Ethiopia to form self-defense militia force to stem communal violence GNA U.S. Supreme Court chief justice not to preside over Trump’s impeachment trial GNA Late former Ghanaian President Rawlings laid in state GNA U.S. House delivers Trump impeachment article to Senate GNA Xi’s speech on multilateralism bolsters joint response to challenges, say experts GNA ILO warns of « uncertain and uneven recovery » of global labour market GNA DR Congo military arrest 33 Ugandan fishermen on Lake Albert: Ugandan official AGP Gabon/Mouila: Le budget primitif du Conseil départemental arrêté à plus de 100 millions FCFA NAN FG to bring back Saudi deportees soon, says PTF

Niger : Un taux d’investissement annuel moyen de 30% du PIB a permis de doter le pays d’importantes infrastructures modernes


  18 Décembre      12        Société (27759),

   

Niamey, 18 déc (ANP)- le Président de la République Issoufou Mahamadou a, dans son message à la nation à l’occasion du 62ème anniversaire de la proclamation de la République de ce jeudi 17 décembre 2020, relevé qu’avec un taux d’investissement annuel moyen de 30% du PIB, le Niger s’est doté d’importantes infrastructures modernes.

Ainsi, a indiqué le Président de la République ‘’ces investissements ont permis, entre autres, d’équiper notre pays en infrastructures routière, ferroviaire, aéroportuaire, énergétique, urbaine et de télécommunication’’.

   Ce sont, à cet effet, ‘’des milliers de km de routes nouvelles ou réhabilitées qui ont été  bitumées pendant que d’autres sont en cours, lancées ou sur le point de l’être. Il en est de même pour les routes rurales’’ tout en mentionnant ’’la réalisation d’une infrastructure importante de franchissement du fleuve Niger, le pont Djibo Bakary à Farié’’.

Abordant la question des ferroviaires, le Président Issifou a exprimé sa ‘’forte volonté de doter notre pays d’infrastructures ferroviaires’’. Cependant ‘’cette volonté s’est malheureusement heurtée aux obstacles que l’on sait’’ a-t-il regretté.

Toutefois, selon toujours le Chef de l’Etat, ‘’le tronçon Niamey-Dosso, long de 140km a été réalisé’’. Pour cela, il a recommandé la réalisation du ‘’projet de la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Abidjan, car un pays continental comme le notre doit, pour les conditions de sa compétitivité, réduire les coûts de transport qui représentent environ 40% de la valeur des produits’’.

 Il a également soutenu, toujours dans le cadre des infrastructures, que ‘’l’histoire retiendra aussi, la création de l’aéroport de Tillabéry et la modernisation des aéroports de Niamey, d’Agadez, de Dirkou, de Maradi, de Zinder, de Tahoua ainsi que celle, en cours de l’aéroport de Diffa. Un pays aussi vaste que le nôtre mérite de telles infrastructures’’.

Le Président de la République a aussi rappelé que par rapport au volet modernisation des marchés nigériens, ceux de Zinder, Maradi et Tahoua ont reçu d’importants investissements ayant permis de les hisser au rang de marchés modernes.

  Au plan énergétique, ces investissements ont aussi permis multiplier par trois la puissance électrique installée durant ses deux mandats.

‘’En effet, la capacité de production nationale est passée de 68 MW en 2010 à 223 MW en 2020 ; le réseau électrique a été renforcé grâce à la réalisation d’infrastructures de transport ; le taux d’accès à l’électricité  a été amélioré notamment grâce à l’électrification rurale’’ a relevé le Président Issoufou.

Il a fondé, à cette occasion, l’espoir que ‘’ce taux va davantage progresser avec le projet Kandaji dont les travaux du barrage, un moment perturbés par les questions de sécurité, vont s’accélérer’’.

‘’Ce barrage, une fois terminé, sera la source d’énergie la plus compétitive de toutes nos infrastructures énergétiques’’ a-t-il indiqué.

Dans ce même élan de modernisation des infrastructures du pays, le gouvernement a mis en œuvre un programme de modernisation des villes du Niger exécuté dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre célébrant la proclamation de la République du Niger.

Ainsi, ‘’7 chefs-lieux  de région  ont été modernisés. Le  8ème, Diffa, est en cours. Même certains chefs-lieux de département ont bénéficié  ou vont bénéficier de cette modernisation’’ a déclaré le Chef de l’Etat.

Selon toujours Mahamadou Issoufou, la réalisation de ces différentes infrastructures, particulièrement dans la ville de Niamey a fait de la ville ‘’une ville compétitive en matière d’économie des conférences’’.

  Abordant le dernier programme de modernisation des villes exécuté à Diffa, le Président de la République a exprimé son profond regret sur le fait que ‘’les conditions n’aient pas pu être remplies pour que la fête tournante du 18 décembre puisse s’y dérouler comme prévu’’.

‘’Je regrette d’autant plus que cette fête devrait être l’occasion d’apporter le réconfort et la joie  que méritent nos concitoyens de Diffa si éprouvés par le terrorisme ces dernières années. C’était l’occasion pour toute la nation de manifester sa solidarité avec Diffa’’.

‘’Je m’engage, ici, à ce que tous les chantiers prévus dans le cadre de Diffa N’Gla soient menés à leur terme afin de moderniser Diffa et que soit belle la fête le moment venu’’ a laissé entendre le Chef de l’Etat.

 Quant au domaine des infrastructures de télécommunications, le premier des nigériens a indiqué que ‘’des milliers de km de fibre optique ont été réalisés, les taux de couverture nationale, de pénétration du fixe et du mobile se sont fortement accrus’’.

Dans la même catégorie