APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Nigeria: Une attaque de Boko Haram fait au moins 11 morts


  26 Décembre      12        Securité (1796),

   

Abuja, 26/12/2020 (MAP), Les jihadistes de Boko Haram ont attaqué jeudi, à la veille de Noël, un village majoritairement chrétien du nord-est du Nigeria, où ils ont tué au moins 11 personnes, brûlé une église et enlevé un prêtre, selon des sources locales.

Les jihadistes, montés sur des motos ou dans des camions, ont pris d’assaut le village de Pemi, tirant « sans distinction » et mettant le feu à des bâtiments, selon un chef de milices locales, Abwaku Kabu.

« Les terroristes ont tué sept personnes, incendié 10 maisons et pillé des dépôts de nourriture qui devait être distribuée afin de célébrer Noël », avait déclaré plus tôt Abwaku Kabu.

« Quatre corps de plus ont été trouvés dans les fourrés alentours par des volontaires », a complété un dirigeant communautaire, Ayuba Alamson. « Le bilan est désormais de 11 personnes tuées », a-t-il conclu.

Le bilan pourrait être encore plus lourd, car des habitants ont fui dans la brousse pendant l’attaque et et certains n’ont pas été revus depuis.

Le groupe jihadiste Boko Haram a récemment intensifié ses attaques dans le nord-est du Nigeria. Avec sa branche dissidente, le groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), ont fait plus de 36.000 morts en 10 ans de conflit et deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.

Dans la même catégorie