ANP Publication de la liste des 166 députés de la 3ème Législature de la 7ème République ANP Covid-19 : Prorogation de l’état d’urgence sanitaire au Niger ANP Situation politique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO condamne les violences survenues dans plusieurs villes du pays ANP Niger : Prorogation de l’état d’urgence sécuritaire dans les régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry ANP Niger : Publication de la liste des 166 députés de la 3ème Législature de la 7ème République APS MANIFESTATIONS : ARTICLE 19 APPELLE LE SÉNÉGAL À RENFORCER LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES ET À ENQUÊTER SUR LES DÉCÈS ANP Niamey : 17 tonnes de cannabis d’une valeur de 20 milliards de CFA saisies dans un quartier périphérique de la ville ANP Diffa : Le gouverneur préside la rencontre sur le processus d’élaboration du plan d’action territorial de la région GNA Tema residents commemorate Independence Day with clean up exercise GNA Afreximbank to pilot Pan-African Payments and Settlements System in April

Niger/présidentielle : les électeurs aux urnes pour le second tour


  21 Février      12        Politique (15687),

   

Niamey, 21/02/2021 (MAP)- Quelque 7,4 millions d’électeurs nigériens ont commencé à voter dimanche au second tour de la présidentielle pour élire le successeur de Mahamadou Issoufou.

Ils auront à départager entre Bazoum Mohamed, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA, au pouvoir) et Mahamane Ousmane du Renouveau démocratique et républicain (RDR Tchanji, opposition).

Le favori Bazoum a récolté 39,3% des suffrages au premier tour, tandis que Ousmane est arrivé deuxième avec presque 17%.

Tous les bureaux de vote n’ont pas ouvert à 07H00 GMT (08H00 locales) pile comme prévu, a déclaré Abourahmane Hiro, un observateur de la Commission électorale.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a déployé une mission de 140 observateurs.

Ces observateurs qui proviennent des Etats membres de la CEDEAO, de la Cour de Justice ainsi que du Parlement du bloc régional, ont pour mission de « veiller au bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible », a déclaré, samedi Niamey, Namadi Sambo, ancien vice-président du Nigeria et chef de la délégation des observateurs de la CEDEAO.

Le principal défi réside dans la tenue de ce second tour sur l’ensemble du territoire du pays en raison de l’insécurité sévissant à l’ouest avec des attaques de groupes terroristes affiliés à l’organisation « Etat islamique » et à l’est avec des attaques des extrémistes de Boko Haram.

Quelque 26.000 bureaux de vote ont été mis en place dans 16 circonscriptions électorales du pays.

Dans la même catégorie