MAP Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement désigné président du Burkina Faso ACP Le ministre de l’EPST rassuré de la qualité des soins administrés aux enseignants dans leur mutuelle ACP Le projet de loi sur la presse bientôt examiné en Conseil des ministres ACP Le Premier ministre SamaLukonde inspecte les chantiers des 9ème jeux de la Francophonie à Kinshasa ACP Pré-COP27 : les ministres des Etats de la CEEAC font bloque en faveur de la biodiversité APS MACKY SALL INSISTE SUR LE RESPECT DU QUANTUM HORAIRE ET LA QUALITÉ DU SYSTÈME ÉDUCATIF APS OUSMANE SYLLA, NOUVEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE DAKAR DEM DIKK APS UN VASTE PROGRAMME DE RECONSTRUCTION DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES EN GESTATION APS LA LOI DE FINANCES 2023 PROJETÉ À PLUS DE 6400 MILLIARDS DE FRANCS CFA (OFFICIEL) AGP Kindia : Les dépouilles de Kèlèti Kéita, son épouse et leur dernier garçon bientôt rapatriés dans leur pays natal la Guinée pour inhumation

Nord-Kivu : lancement de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre Covid-19


  9 Août      10        Santé (12815),

   

Goma, 9 Août 2022(ACP).- Mme Prisca Kakule, experte auprès du gouverneur militaire en charge de la Santé, représentant l’autorité provinciale empêchée,  a lancé dans  lundi, à Goma, la 2ème phase dela campagne de vaccination contre Covid-19, en présence des officiels et d’autres invités de marque, a constaté le reporter de l’ACP.

Mme Prisca a dans son mot déploré la position de la province du Nord Kivu, en RDC par rapport à cette pandémie, 2ème en termes de morbidité, après la ville province de Kinshasa et Ière  en termes de mortalité avec 500 cas de décès.

Elle a déploré aussi les morts dues à la covid-19 en province. Alors que les défis au Nord Kivu, poursuit-elle, sont immenses liés aux troubles qui se passent dans ses certains coins.

Notification de l’Ier cas de virus en RDC

Premier cas étant  notifié le 10 mars 2020 en RDC, le virus continu à circuler et à faire des victimes au pays, et l’ultime moyen de défense, outre les mesures barrières, c’est la vaccination dont l’objectif est d’atteindre un grand nombre de la population en vue de réduire le taux de décès et contribuer ainsi au mieux-être de celle-ci.

C’est dans cette optique qu’elle a remercié les partenaires du secteur santé pour leur appui en intrants, et demandant à la population d’adhérer massivement à l’engagement volontaire à la vaccination, avant de prononcer la formule protocolaire de lancement de la 2ème phase de vaccination contre la covid -19 au Nord Kivu, au nom de l’autorité provinciale empêchée.

Parlant au nom des partenaires, Dr  Jean Bruno, Chef Sous Bureau OMS, a révélé qu’en RDC, 92 173 cas ont été notifiés avec 1 180 décès, un triste record, a-t-il rebondi.

Dr Bruno d’enchaîner, en rassurant la continuité du partenariat et du renforcement des mesures barrières et non de leur relâchement et surtout se faire vacciner, car, dit-il, une population vaccinée est en bonne santé.

Dans la foulée, les participants ont suivi deux brefs exposés de motifs relatifs à la situation épidémiologique, résultat de la vaccination au Nord Kivu, bref rappel sur les vaccins disponibles en RDC et 0 Goma, et les stratégies de vaccination et en fin, les défis de l’engagement communautaire, le risque de la faible couverture vaccinale devant une flambée aussi sur les variantes, suivis d’un débat. Exposés présentés tour à tour par le médecin coordonnateur de la commission  vaccination contre covid-19, Dr Stéphane Hans Bateyi Mustafa et Germain Katusi, membre de l’équipe de communication en province du Nord Kivu.

Fraude de la carte sans être vacciné

Un participant a soulevé le cas de fraude qui s’opère en ville de Goma, par certaines personnes à mal de positionnement, qui délivrent la carte de vaccination contre covid-19 moyennant argent,  sans être vacciné, magouille qui risque de ternir l’image du pays à l’extérieur.

Dr Stéphane Hans Bateyi Mustafa et Dr Janvier Kubuya, Chef de Division de la Santé, ont demandé l’appui de la police pour traquer et démanteler ce réseau. Ils ont demandé également l’assistance de la population pour dénoncer des cas pareils et ne pas le faire, c’est serait coaliser avec le mal, ont-ils conclu.

607 équipes de vaccination sont en cours d’œuvre dans toutes les aires de santé et vont donner l’un des vaccins disponibles à Goma notamment Pfizer, Johnson Johnson aux personnes en 18 ans révolu et aux moins de 18 ans pourvu qu’ils soient accompagnés par les parents, a indiqué Dr Stéphane.

Après la campagne, la vaccination va se poursuivre sous mode ambulatoire avec une équipe formée d’environ quatre-vingts dix personnes, a-t-il renchéri.

Un Sketch sur les conséquences  de la résistance à la vaccination contre covid-19 a été produit à l’attention des participants, appelés à sensibiliser leurs communautés à se faire vacciner volontairement et à masse.

Après lancement, l’équipe de vaccination donnée du vaccin à une dizaine de volontaires parmi les participants non encore vaccinés.

Les leaders communautaires invités à  véhiculer la bonne information pour inciter la population à Likasi

Dans la province du Haut Katanga, le maire de Likasi, le Dr IdesbaldPetweKapande,ayant  lancé officiellement deuxième vague de campagne de vaccination contre le Corona virus, a invité les bourgmestres de quatre communes, les chefs de quartiers, les leaders communautaires à éviter d’être les canaux de diffusion des rumeurs, et à  véhiculer la bonne information pour inciter la population à adhérer massivement à cette campagne.

Pour Dr Augustin Muteb, représentant du chef de division provinciale de la Santé, a invité la population à continuer à observer les gestes barrières et se protéger contre la maladie à coronavirus dans la ville de Likasi qui a totalisé, jusque-là, 345 patients dont 19 décès.

Sur 760.788 personnes visées lors de la première dose, seules 82.725 personnes ont été vaccinées. Près d’un million de personnes de 18 ans au-delà sont visées par cette deuxième dose dans la ville de Likasi où 32 sites vont poursuivre avec la vaccination en mode routine après la campagne.

L’Unicef, la SANRU e tl’USAID sont les partenaires qui assurent la prise en charge des équipes de vaccinateurs dans les 8 zones de santé, signale-t-on.

Dans la même catégorie