AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Une campagne sous le signe de la solidarité pour le candidat RHDP de Divo commune AIP Côte-d’Ivoire-AIP/ Une mission de paix du ministère de l’Intérieur à Bongouanou AIP Côte d’Ivoire-AI/ Législatives 2021: Bictogo lance la campagne des candidats RHDP de Bouaké GNA Auto electrician jailed for stealing GNA Managers of PWDs debunk alleged misappropriation of funds GNA Bibiani MCE distributes PPEs to traders AIP Côte d’Ivoire- AIP/ Législative 2021 : Le député sortant relève la nécessité pour le RHDP de conserver le poste de Ouragahio AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les comités de veille de la cohésion sociale proposent un pacte de non-agression entre communautés du Gôh AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La candidate de EDS appelle à un vote utile à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire AIP/ Législatives 2021: La liste RHDP de Grand-Bassam officiellement présentée aux populations

Nord Kivu : les FARDC ont limité les pires dans plusieurs agglomérations ciblées par les ADF dans le territoire de Beni


  22 Février      8        Securité (1895),

   

Béni, 22 février 2021 (ACP).- Les forces Armé de la République démocratique du Congo (FARDC) ont limité les catastrophe dans plusieurs agglomérations ciblées par les terroristes ADF lundi dans le territoire de Beni.

Les FARDC ont limité un grand nombre des massacres des civiles à Musandaba en secteur de Beni Mbau et Rugetsi sur la route Beni Kasindi où les ADF se sont venger aux civils après leurs échec ainsi que la perte radieux des leurs éléments à Ndalia dans les profondeurs du parc de Virunga en amont entre le nord Kivu et l’Ituri a informé le lieutenant Antony Mwaluchai porte-parole des ops1 à béni.

Pendant ce temps la société civile locale par le biais de son président Djamali Moussa parle des 6 civils tués à Musandaba et dont les corps sont déjà à la morgue de Oïcha, deux tués de l’embuscade de Rugetsi sur la route Beni Kasindi où plusieurs personnes portée disparut restent introuvable a-t-il signifié.

Tout fois il a indiqué que le bilan serait plus lourd si les FARDC n’intervenaient pas en temps utile reconnait le président de la société civile.
Djamali Moussa a sollicité du gouvernement central une attention aux cris de la population de Béni, en renforçant les effectifs militaires en fait d’assumer permanemment la sécurité des citoyens congolais dans les zones sous pression des terroristes ADF.

Une psychose et un mouvement massif des populations de Mandumbi vers les agglomérations supposé sécurisé a-t-il annoncé Djamali Moussa.
Notons que populations commençait à regagné petit à petit les villages de Mandumbi six mois après que ces même ADF aient endeuillé la région à septembre dernier.

Dans la même catégorie