APS GUÉDIAWAYE : L’AMBASSADEUR DU PORTUGAL OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES FILLES AGP CEMAC: Le programme «Les jeunes tisserands de la paix» en gestation dans le Woleu-Ntem AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mine d’or d’Agbaou fait la promotion de l’excellence à l’école AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les femmes de Daloa invitées à s’approprier la culture de la paix pour une élection apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les femmes RHDP de la Bagoué réaffirment leur engagement pour la victoire au premier tour de leur candidat Campagne RHDP Bagoué AGP Gabon/Mekambo : Un exploitant forestier chinois arrêté pour vol de bois puis libéré APS DIX-HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19, AUCUN CAS IMPORTÉ AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Anne Ouloto bat campagne pour l’union des fils du Cavally AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : la CEI sensibilise la population d’Adzopé sur les modalités du scrutin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : le développement du numérique et des TIC, l’une des priorités du candidat du RHDP

« Notre mission est de faire de la Côte d’Ivoire le paradis du Cacao » (DG Conseil café cacao)


  23 Septembre      5        Agriculture (1616), Economie (10053),

   

Abidjan, 23 sept 2020 (AIP)- Le Conseil café cacao ambitionne de faire de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, « le paradis du cacao », a exprimé son directeur général, Koné Brahima, mardi 22 septembre 2020, à Anyama, lors de la pose de la première pierre pour la construction des usines de transformation de fèves de cacao, des entrepôts et d’un centre de formation.

« On ne devient pas premier, et on ne reste pas premier producteur mondial par hasard. Il y a des pays qui ont été 1er et qui ne le sont plus. Nous, nous voulons le demeurer. C’est en cela que se trouve notre espérance de faire de la Côte d’Ivoire, le paradis du cacao », a déclaré M. Koné, soulignant que la Côte d’Ivoire a besoin d’ »une industrie de cacao dynamique et d’une recherche agronomique performante qui permettra d’affronter le futur ».

« Notre position de futur dépend de l’intelligence des hommes et des femmes chargés de l’encadrement de la filière », a-t-il renchéri tout en saluant l’engagement du président de la République, Alassane Ouattare « à faire de la Côte d’Ivoire un pays prospère pour le bonheur de tous ».

Initié par le Conseil Café Cacao, le projet de construction de deux unités de transformation du cacao, d’un coût de 216 milliards de Fcfa, porte sur  la réalisation de deux usines de transformation de cacao de 50 000 tonnes chacune, dont l’une est à Abidjan et l’autre à San Pedro.

Il intègre également la construction de deux entrepôts de stockage d’une capacité totale de 300 000 tonnes et la construction d’un centre de formation aux métiers du cacao.

Dans la même catégorie