MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection marocaine féminine de football confirme face à son homologue tunisienne (4-1) MAP Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel) MAP La méningite tue au moins 20 élèves dans le nord-est du Nigeria MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection nationale féminine de football bat son homologue tunisienne (4-1) et se qualifie au 4è et dernier tour AIP François Olivier Gosso nommé directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau et de l’assainissement AIP Le ministère des Affaires étrangères s’investit pour une mise en œuvre optimale de son budget 2024 AIP Lutte contre le paludisme: vers la consolidation des résultats de 2023 dans l’Indénié-Djuablin AIP Des experts en génie civil s’inspirent de l’expérience du LBTP en matière de revêtements routiers AIP Valentine’s day : les participants instruits sur l’harmonie dans le couple lors de la 2ème édition

NUMÉRIQUE : UN EXPERT APPELLE À TRANSFORMER LES ATOUTS DONT JOUIT LE PAYS


  29 Mai      85        Economie (20566), Technologie (991),

 

Dakar, 28 mai (APS) – Le directeur général de Gaindé 2000, Ibrahima Nouridine Diagne, a plaidé mardi pour une transformation des atouts dont dispose Sénégal, pour profiter de la valeur ajoutée qu’offre le numérique, seul accélérateur de nature à permettre selon lui d’amplifier la création d’emploi et de pérenniser une économie performante.

« Nous devons travailler pour transformer les atouts [dont] disposent notre pays pour profiter de la valeur ajoutée qu’offre le numérique, le seul accélérateur qui peut permettre d’amplifier la création d’emploi et de pérenniser une économie performante », a-t-il dit, lors des mardis du numérique.

Selon lui, le moment est venu de se rendre compte de la nécessité d’ »accélérer la transformation’’ des atouts dont dispose le pays en bénéfices.

« Il est très important au stade actuel de pouvoir avoir une démarche agile qui s’adapte à toutes les situations de réglementation et de régulation pour pallier les difficultés auxquelles un pays comme le Sénégal est confronté dans la construction de son ambition numérique », a-t-il ajouté.

Il a cependant reconnu qu’il y avait ’’des difficultés à inventer le bon modèle pour que cette articulation et que toute les initiatives puissent produire de la valeur et projeter le Sénégal parmi les pays leaders africains du numérique ».

« Il n’y a pas mal de facteurs qui relèvent d’un manque de cohérence et d’articulation parce que la volonté politique est très forte, le Sénégal dispose des compétences, il a une stratégie pour le numérique », a-t-il souligné.

Selon Ibrahima Nouridine Diagne, « c’est dans le déroulement qu’on a une transversalité très prononcée du numérique qui touche tous les secteurs d’activités et toutes les couches de la population ». Il estime que « c’est à ce niveau-là qu’il y a des difficultés à surmonter ».

« On peut faire beaucoup mieux que ce que nous avons si nous partons du principe que les pays africains avec lesquels nous avons les mêmes conditions économiques et sociales sont parvenus à avoir des avancées plus significatives que les nôtres », a-t-il ajouté.

DS/ASG/BK

Dans la même catégorie