GNA Tetteh Quarshie Cocoa Farm receptive facility refurbished GNA GNA staff builds capacity for in-depth Election reportage GNA NDC accuses government of deliberately failing to activate Presidential Transition process GNA Afadjato South, Nkwanta North top open defecation free league table APS LE DÉBAT SUR LA QUALITÉ DU JEU CHEZ LES LIONS EST IMPERTINENT, SELON UN ANCIEN INTERNATIONAL APS NIAMEY PRÊTE À ACCUEILLIR LA 47ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’OCI ANG Desporto/Morreu Diego Armando Maradona ANG CPLP/Governança de água e os desafios de sustentabilidade debatidos na II reunião dos ministros ANG Covid-19/Erro de fabrico levanta questões sobre testes com vacina da AstraZeneca/Oxford ANG Brexit/Ursula Von Der Leyen não garante que se chegue a acordo com o Reino Unido

ONU: La résolution 2548 consacre à nouveau l’Algérie comme partie principale au différend régional sur le Sahara marocain


  30 Octobre      24        Politique (13039),

   

Nations-Unies (New York), 30/10/2020 (MAP) – La résolution 2548 adoptée vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU consacre, une nouvelle fois, l’Algérie comme partie principale au processus visant à aboutir à « une solution politique, réaliste, pragmatique et durable » à la question du Sahara « qui repose sur le compromis ».

En effet, la résolution du Conseil de sécurité cite l’Algérie à cinq reprises, soit autant de fois que le Maroc.

La résolution exprime ainsi le « plein appui » du Conseil de sécurité aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et son prochain Envoyé personnel pour maintenir le nouvel élan du processus politique visant à parvenir à une solution à la question du Sahara.

A cet égard, l’organe exécutif des Nations-Unies rappelle que l’ancien Envoyé personnel, Horst Köhler, avait convenu avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario de tenir une nouvelle rencontre « selon le même format » que celui des précédentes tables-rondes tenues à Genève en décembre 2018 et en mars 2019.

Dans ce cadre, le texte appelle à faire montre de volonté politique et à travailler dans une atmosphère propice au dialogue, assurant ainsi la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, qui est l’année de la présentation par le Maroc de son initiative d’autonomie.

La résolution, qui a réaffirmé, une fois de plus, la prééminence de l’initiative d’autonomie pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain, a prorogé pour une année le mandat de la MINURSO, jusqu’au 31 octobre 2021.

Dans la même catégorie