MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

ONU: La résolution 2548 consacre à nouveau l’Algérie comme partie principale au différend régional sur le Sahara marocain


  30 Octobre      61        Politique (20008),

   

Nations-Unies (New York), 30/10/2020 (MAP) – La résolution 2548 adoptée vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU consacre, une nouvelle fois, l’Algérie comme partie principale au processus visant à aboutir à « une solution politique, réaliste, pragmatique et durable » à la question du Sahara « qui repose sur le compromis ».

En effet, la résolution du Conseil de sécurité cite l’Algérie à cinq reprises, soit autant de fois que le Maroc.

La résolution exprime ainsi le « plein appui » du Conseil de sécurité aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et son prochain Envoyé personnel pour maintenir le nouvel élan du processus politique visant à parvenir à une solution à la question du Sahara.

A cet égard, l’organe exécutif des Nations-Unies rappelle que l’ancien Envoyé personnel, Horst Köhler, avait convenu avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario de tenir une nouvelle rencontre « selon le même format » que celui des précédentes tables-rondes tenues à Genève en décembre 2018 et en mars 2019.

Dans ce cadre, le texte appelle à faire montre de volonté politique et à travailler dans une atmosphère propice au dialogue, assurant ainsi la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, qui est l’année de la présentation par le Maroc de son initiative d’autonomie.

La résolution, qui a réaffirmé, une fois de plus, la prééminence de l’initiative d’autonomie pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain, a prorogé pour une année le mandat de la MINURSO, jusqu’au 31 octobre 2021.

Dans la même catégorie