MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Oti :le chef de l’etat lance les travaux de construction de deux ponts sur les rivières Koudougou et Kara


  24 Avril      70        Economie (22856), Travaux publics (460),

   

Lomé,  24 avr 2017 – (ATOP) – Le président de la République, Faure Gnassingbé a lancé les travaux de construction de deux ponts sur les rivières Koumongou et Kara, le vendredi 21 avril à Koumongou, à 28 km au sud de Mango dans la préfecture de l’Oti.
C’était en présence du Premier ministre, Dr Komi Sélom Klassou, de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Fambaré Natchaba, des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des autorités politiques, administratives, traditionnelles et des militaires ainsi que des cadres natifs de la préfecture de l’Oti et de la région des Savanes .
Cette cérémonie à l’actif du ministère des Transports et des Infrastructures, s’inscrit dans le Programme d’investissement dans le secteur des Transports, financé par l’Agence Japonaise de Coopération et l’Etat togolais.
La construction de ces infrastructures routières permettra d’améliorer les mouvements des populations d’une contrée à une autre et contribuera à booster le développement économique, social ainsi que l’intégration sous- régionale. Elle permettra de relier les régions Centrale, de la Kara et des Savanes entre elles et spécifiquement les préfectures de Tchaoudjo, Bassar, Dankpen, Kéran et Oti.
Le coût des travaux est estimé à 16 milliards 400 millions de FCFA. Trente-neuf mois seront consacrés à la réalisation de ces ouvrages dont la durée de résistance est fixée au minimum à 50 ans. Le pont sur la rivière Kara aura une longueur totale de 120 m, une hauteur de 11,56 m par rapport au lit du cours d’eau, une hauteur poudre de 1,9 m, une largeur roulable 8 m, des trottoirs de 2x 1,5m, une épaisseur du tablier de 30 cm, culées et piles (fondations sur semelles superficielles).
S’agissant du pont sur la rivière Koumongou, la longueur totale est de 160 m, la hauteur du pont 12,83 par rapport au lit de l’eau, la hauteur poudre 1,9 m, des travées (4 de 40m chacune), culées et piles (idem à celui de Kara), l’épaisseur du tablier et la largeur roulable sont identiques.
Le ministre des Transports et des Infrastructures, Ninsao Gnofam a témoigné sa reconnaissance au gouvernement japonais pour ses appuis multiformes à la réalisation des infrastructures routières au Togo surtout sur la Nationale N° 17 ainsi qu’aux partenaires financiers et techniques.
Pour lui, la construction de ces ouvrages est une nécessité car elle aura un impact sur la vie des populations locales et une incidence sur l’économie nationale avec des mouvements vers les pays de hinterland et réciproquement. Il a précisé que c’est suite à un appel à concurrence que les travaux ont été attribués à l’entreprise Japonaise « Konoike Construction » sous le contrôle et la surveillance du cabinet japonais « Central Consultant ».
L’ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura a salué les bonnes relations de coopérations entre son pays et le Togo. Il a réitéré la disponibilité du Japon à accompagner le Togo dans la réalisation des infrastructures ainsi que dans son développement économique.
Le préfet de l’Oti, Lt col Ouadja Gbandi a, au nom des populations, témoigné sa reconnaissance au chef de l’Etat pour sa politique des grands travaux et son souci permanent pour le mieux-être des populations. Il a souligné la portée de ces travaux précisant qu’ils permettront le recrutement des jeunes togolais ainsi qu’un transfert de technologie à la main d’œuvre togolaise.
La présentation des maquettes de construction au chef de l’Etat et aux invités, le dévoilement du panneau d’identification du chantier ont mis fin à cette cérémonie rehaussée par la prestation de l’artiste de la chanson « Abou le 9 » et l’humoriste « Pompidou ». ATOP/ TT/AA

Dans la même catégorie