GNA UHAS COVID-19 testing centre offers walk-in services GNA Avenor Chiefs Commend President Akuffo Addo- appeal for more appointments APS COVID-19 : 266 NOUVELLES INFECTIONS ET 7 DÉCÈS ENREGISTRÉS APS DES POULES ÉQUILIBRÉES POUR LA CAN DES U20 APS COVID-19 : COVAX ET PFIZER SIGNENT UN ACCORD POUR LA FOURNITURE DE 40 MILLIONS DE DOSES DE VACCIN APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE)

Ouganda : le candidat à la présidentielle Bobi Wine suspend sa campagne électorale


  2 Décembre      14        Politique (14375),

   

Kampala, 02/12/2020 (MAP) – Le principal rival du président sortant Yoweri Museveni à la présidentielle ougandaise de janvier 2021, Kyagulanyi Ssentamu, plus connu sous son nom d’artiste Bobi Wine, vient d’annoncer la suspension de sa campagne électorale après avoir été victime mardi de « tirs venant des forces de sécurité » dans la ville de Kayunga, dans le sud-est du pays.

« Nos vies sont en danger! Après nous avoir bloqués à Kayunga, sur le chemin de Jinja. Ils ont bloqué la route principale et nous ont détournés vers une route isolée (…) Ils ont tiré sur les pneus de ma voiture et directement dans notre pare-brise », a écrit mercredi le chanteur et opposant sur son compte Twitter, ajoutant que les tirs ont « manqué de peu » son chauffeur un membre de l’équipe de sa campagne électorale.

Le député d’opposition, 38 ans, a indiqué qu’il se dirigera, ce mercredi, au siège de la Commission électorale pour réclamer la sécurité du processus électoral et celle de tous les candidats à la présidentielle.

« L’armée et la police ont tiré sur notre voiture, tiré sur nos deux pneus et nous sommes incapables de poursuivre le programme d’aujourd’hui. Nous allons cependant aller affronter la commission électorale. Nous voulons que la commission électorale nous dise qui est en charge de cette élection. S’agit-il de l’armée et de la police ou de la commission électorale ? », a-t-il déclaré à la presse.

En annonçant la suspension de sa campagne électorale, Bobi Wine, arrêté ou assigné à résidence à de nombreuses reprises depuis 2018, ne s’est pas retiré de la course au fauteuil présidentiel.

Mi-novembre, une cinquantaine de personnes ont été tuées en Ouganda dans des violences déclenchées par une arrestation de Bobi Wine, qui intervient deux semaines après une première interpellation qui avait fait grand bruit dans le pays.

Bobi Wine avait été arrêté lors d’un rassemblement dans le cadre de sa campagne à Jinja, une ville située dans l’est de l’Ouganda, pour avoir violé les mesures de lutte contre le coronavirus lors de ses rassemblements, selon la police. Après deux jours en garde à vue, il a finalement été relâché après avoir été inculpé d' »actes susceptibles de propager une maladie infectieuse » et infractions aux « règles sur le Covid-19 ».

La Délégation de l’Union européenne (UE) en Ouganda a appelé, dimanche dernier, à une enquête indépendante sur les violences qui ont éclaté après la récente interpellation du candidat à la présidentielle Bobi Wine.

Dans la même catégorie