AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

OUMAR GUÈYE : « RIEN NE SERA DE TROP POUR FREINER LA PROPAGATION DE LA COVID19 »


  29 Août      6        Santé (7437),

   

Dakar, 29 août (APS) – Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye, appellent tous les acteurs de la vie nationale à jouer sa participation dans la riposte au coronavirus dont le niveau de propagation fait qu’aucune contribution « ne sera de trop ».

Selon Oumar Guèye, compte tenu de la situation actuelle du Sénégal en matière de lutte contre cette maladie, « rien ne sera de trop pour freiner la pandémie ».

« Chaque acteur a sa partition à jouer, notamment les collectivités territoriales, les organisations de la société civile et du secteur privé, en matière de sensibilisation pour le respect strict des gestes barrières », a-t-il indiqué dans un discours dont copie a été transmise à l’APS.

Le ministre présidait vendredi soir à Sangalkam (département de Rufisque), le lancement du Programme de traitement des lieux publics et domiciles ayant hébergé des cas de COVID19.

A cette occasion, M. Guèye a exhorté les jeunes de Sangalkam en particulier à s’investir dans ce programme, en vue de contribuer à renforcer les initiatives communautaires pour une résilience par les territoires.

Il a aussi invité les partenaires au développement qu’il a tenu à féliciter à poursuivre leurs actions dans ce sens.

Selon lui, le matériel affecté à ce programme – 45 véhicules pick-up équipés de thermonébulisateurs, de pulvérisateurs, d’appareils double, d’atomiseurs et de kits d’analyse de la portabilité de l’eau -, le tout pour un montant 3,2 milliards de FCFA, devrait permettre d’intensifier la lutte antivectorielle et la désinfection à grande échelle.

Le ministère de la Santé et l’Action sociale, en prenant l’initiative de lancer cet important programme de traitement des lieux publics et domiciles ayant hébergé des cas de COVID-19, à travers le service national de l’hygiène, « s’est inscrit dans une dynamique d’application, en mode fast-track, des directives présidentielles relatives à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la pandémie », a indiqué Oumar Guèye.

Il a félicité Abdoulaye Diouf Sarr, son homologue chargé de la Santé et de l’Action sociale, « pour tous les efforts entrepris dans la riposte contre la pandémie ainsi que la démarche inclusive adoptée dès l’annonce du premier cas de covid19 au Sénégal, le 2 mars dernier ».

Il a de même souligné « l’excellent travail effectué par le Service national de l’hygiène, dans le cadre de ses missions d’assistance aux autorités administratives dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité publique, et de lutte antivectorielle ».

Dans la même catégorie