ABP Le commissaire de Natitingou et son adjoint mutés ACP Les bons du trésor et l’appui budgétaire ont financé le déficit du trésor de 564 millions USD du 1er janvier au 06 novembre 2020 ACP Le gouvernement s’engage à développer des nouvelles approches sur la production et la consommation ACP Albert Yuma place son nouveau mandat autour de cinq piliers en faveur du tissu économique congolais ABP Les producteurs agricoles de l’Atacora et de la Donga informés des mesures gouvernementales pour leur accès aux services financiers ABP Partage d’expériences entre les femmes de Yarakèou et de Pélébina sur la lutte contre les violences basées sur le genre ABP Le pont de Djidjozoun et le démarrage des activités du lycée technique de Akokponawa devenus effectifs grâce au président Talon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des investissements de plus de 500 millions de FCFA prévus sur trois ans à Sinfra Sinfra_programme triennal AIP Côte d’Ivoire-AIP/Deux projets lancés à Songon pour résorber le déficit d’eau potable AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une mesure spéciale souhaitée pour la commercialisation du cacao de petits grainages

Ouverture à Diffa d’un atelier de validation de deux études réalisées par la FAO


  21 Octobre      18        Société (25317),

   

Niamey, 21 oct (ANP)-Diffa a abrité, ce Mardi 2O Octobre 2020, un atelier de validation de deux études portant sur ‘’l’Analyse des conflits’’ et les ‘’bonnes pratiques de résolution des conflits’’ réalisées par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Cet atelier qui s’est ouvert  dans  la  Salle  des  réunions  de  l’Ecole  Normale  d’Instituteurs   (ENI)  de  Diffa a été placé sous  la  présidence  du  Secrétaire  Général  Adjoint   du  Gouvernorat, Monsieur Abdou Soumaila ,  et  a  regroupé   les  Préfets,  le  Chef  de  Sous-Bureau  FAO,  les   Maires,   les   Chefs   Traditionnels,  les   Partenaires  au développement,  les  représentants  des  Organisations  Paysannes  et  de  plusieurs   autres  invités.

Ces deux études ‘’analyse des conflits’’ et ‘’les bonnes pratiques de résolution des conflits ont été menées dans le cadre du projet transfrontalier ‘’Peace Bulding Funds’’ (PBF) mis en œuvre au Niger et au Tchad.

En ouvrant les travaux de cet atelier, le  Secrétaire  Général  Adjoint  du  Gouvernorat  a  tout  d’abord  remercié  la FAO  et  son  bailleur  de  fonds,   le  Fonds  des  Nations   Unies  pour  la  consolidation  de  la  paix  ‘’Peace  Bulding  Funds’’  (PBF),  pour  ‘’cette  noble  initiative,  visant  à  renforcer   le  dialogue  et   la  paix  au  niveau  communautaire’’.

Abdou Soumaila a souligné   que   ‘’les  interventions  prévues  par  le  Projet  coïncident  parfaitement  avec   la  vision  des  autorités , ‘’celle  de  faire  du  Niger,  un havre  de  paix’’.

Le secrétaire général du gouvernorat a, enfin, tenu à rappeler les actions  menées par le gouvernement  en  faveur  du  renforcement  de  la  cohésion  sociale  au  Niger  en  général  et  à  Diffa en  particulier.

Le  Chef  du  Sous-Bureau  FAO Diffa, Dr Alio Djibril Hamza a, quant à lui, rappelé  quelques  bonnes   pratiques  développées   par  la  FAO  au  Niger  qui  font  école  même   dans  d’autres  pays  de  la  sous-région.

Ces  bonnes  pratiques , a  poursuivi  Dr  Alio Djibril  Hamza, se  résument,  entre  autres,  au  Warrantage,  aux  Clubs  d’Ecoute  Dimitra,  aux  Champs  Ecoles  des  Producteurs,  aux  Boutiques  d’Intrants,  à  la  multiplication  de  semences  de  qualité  et  aux  Blocs  multi-nutritionnels  pour   le   bétail,  formation  des  femmes  sur  la  transformation  des  produits  agro-pastoraux.

Aussi, a-t-il  souligné, le  projet  vise  deux  principaux  résultats,  à  savoir la  réduction  des  conflits  entre  communautés,  au  niveau  régional  (Diffa  et  Kanem),  transfrontaliers  liés  à  la  transhumance, l’implication  de  plus  en  plus  dans  les  processus  locaux  de  prise  de  décision  des   Jeunes  et  des   Femmes,  notamment  ceux  qui  se  sentent   marginalisés  et   l’exécution  par eux d’activités  génératrices  de  revenus.

Notons qu’auparavant , Conseiller   Communal, El hadj Kiari El hadj Adam, représentant  le  Maire  de  la  Commune  a pris la parole pour souhaiter  la  bienvenue  aux  participants  avant  de  se  réjouir   du  choix  de  son  entité  administrative  pour  abriter  les  présentes  assisses.

Il a, enfin, souligné l’importance  de  cette  rencontre  avant  de  dire  que  ‘’l’atelier  permettra  aux  participants  de  s’approprier  non seulement  des  résultats  des  études  réalisées  mais  aussi  des  actions  menées  par  les  différents  partenaires  de  mise  en  œuvre  du  projet   en  lien   avec  le  thème  dudit  atelier.

Cette année la ville de Diffa accueillera les festivités entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre ou fête de la République qui montrera que la région est une zone fréquentable malgré le conflit qui sévit dans cette partie du Niger, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie