AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger ABP Bénin: Les autorités judiciaires en conclave à Djougou pour maîtriser le phénomène de criminalité dans la Donga

Pacte Mondial sur la Migration: M. Omar Hilale salue une journée « historique pour l’ONU, le monde et le multilatéralisme »


New York (Nations Unies), 15/07/2018 (MAP) – Le consensus construit autour du Pacte Mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, dont le texte final a été endossé, vendredi dernier à New York, par l’Assemblée Générale de l’ONU, constitue “une journée historique pour les Nations Unies, le monde et le multilatéralisme”, s’est réjoui M. Omar Hilale, Ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, dans une interview accordée à l’Amercican Television Network (ATN).

« Nous avons démontré au monde entier que les Nations-Unies sont capables de se mettre d’accord sur un sujet qui a toujours fait l’objet de profondes divergences et donné la preuve qu’avec la volonté politique et l’ouverture d’esprit, le multilatéralisme peut résoudre les problèmes les plus délicats », s’est félicité l’Ambassadeur Hilale, en faisant observer qu’il convient désormais de “se tourner vers l’avenir pour consolider cet acquis ».

M. Hilale a tenu a préciser que le texte du Pacte Mondial est, en effet, le premier document des Nations-Unies traitant de la question de la migration dans tous ses aspects. “De ce point de vue là, il restera gravé, non seulement dans les annales de l’ONU, mais également et surtout, dans les mémoires des 244 millions de migrants partout dans le monde”, a-t-il dit, en saluant les Nations Unies qui ont fait preuve de “courage, de flexibilité et de réalisme, dans le traitement de ce dossier”.

M. Hilale a également plaidé pour que les Etats, ainsi que les autres acteurs, accordent leurs violons et prennent les mesures nécessaires pour que la mise en œuvre du Pacte commence juste après son adoption à Marrakech en décembre prochain. Et d’insister que la conférence de Marrakech « n’a jamais été une fin en soi. Bien au contraire, elle sera le début d’un processus de coopération, de partenariat, et d’assistance technique, entre autres, qui permettra à la migration de devenir plus sûre, plus ordonnée et plus régulière ».

“Marrakech sera le couronnement de ce que le Maroc avait pu faire sur les plans local, régional, sous-régional et international”, a-t-il indiqué, en assurant que “nous resterons actif après le conclave de Marrakech”.

Rappelant la désignation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que leader de l’Union Africaine sur la Question de la Migration, M. Omar Hilale a souligné que le Souverain est “la voix de l’Afrique”.

L’Ambassadeur Hilale a, dans ce cadre, passé en revue les mesures courageuses prises par le Maroc pour légaliser le statut de milliers de migrants sub-sahariens illégaux.

M. Omar Hilale a tenu à rappeler qu’aucun pays ne peut faire face seul à la migration, d’où, a-t-il souligné, la nécessité d’une « approche globale pour optimiser les avantages de la migration, car toute approche unilatérale ou bilatérale sera contre productive”.

FF.

Dans la même catégorie