LINA ‘Augment Education Budget From US$42m To US$45m’ – Official Tells Lawmakers LINA Police Say Rep. Gray Off The Hook In Shai-Town Bar Assault Probe LINA Partners, MFDP Sign Land Administration Pilot Project LINA Pres. Weah Extols Iceland On National Day Observance MAP Le Moussem de Tan-Tan ouvre une fenêtre sur la richesse et la diversité de la culture du désert (M. Laaraj) MAP Le Maroc est prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador (M. Bourita) MAP Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien) LINA Court Grants 5 CBL Former Officials Surety Bond LINA CDC Chairman Want Partisans Vote Opposition Out LINA Police Caution Frontpage Africa Newspaper, Other Media Outlets

PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW


  21 Mars      29        Société (49697),

   

Dakar, 21 mars (APS) – La ville de Paris a inauguré, mercredi, une
sculpture en bronze de deux lutteurs du Sénégalais Ousmane Sow, décédé
en 2016, une manière de rendre hommage à l’artiste dont on célèbre le
vingtième anniversaire de l’exposition sur le pont des Arts, à Paris,
rapportent des médias français.

La sculpture, « un couple de lutteurs » de la série Nouba, est installée
à la place De Valois, à deux pas du musée du Louvre et du ministère de
la Culture français.

Pour le maire du 1er arrondissement de Paris, Jean-François Legaret,
« c’est un moment de bonheur, de fierté et d’émotion ».

Pour son adjoint Marc Mutti, « l’œuvre d’Ousmane Sow trouve un
magnifique écrin place de Valois à Paris. Un bel hommage rendu à ce
grand sculpteur. L’enfant de Dakar et académicien ne pouvait pas mieux
être célébré qu’en cette journée internationale de la Francophonie, ce
continent de l’esprit ».

Le 20 mars est aussi jour anniversaire de l’exposition du sculpteur
Ousmane Sow au pont des Arts qui avait accueilli trois millions de
visiteurs en 1999.

Le sculpteur exposait pour la première fois à l’attention du grand
public ses séries africaines, des sculptures monumentales de guerriers
qui ont fait le tour du monde et qui lui ont permis d’accéder à une
plus grande reconnaissance artistique, à plus de 60 ans, après avoir
exercé comme kinésithérapeute en France et au Sénégal.

Le public parisien a également pu admirer à l’occasion une mise en
scène et reconstitution aussi réaliste que possible de la bataille de
’’Little Bighorn’’ au cours de laquelle, en juin 1876, Sioux et
Cheyennes anéantirent le 7e régiment de cavalerie du
lieutenant-colonel Custer.

Ousmane Sow est le premier noir à intégrer, en décembre 2013,
l’Académie des Beaux-Arts.

Dans la même catégorie