APS MOUSSA BALDÉ : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’ APS SIGNATURE DE PROTOCOLES D’ACCORD POUR RENFORCER LA COOPÉRATION GNA Christians advised not to be complacent about Covid-19 MAP Egypte: des nouveaux « trésors » archéologiques dévoilés au public GNA GES Director assure parents of children safety in school GNA La Pleasure Beach priorities safety protocols as revelers visit GNA FDA destroys unwholesome goods in Cape Coast GNA Total disregard for Covid-19 Safety Protocols at various Markets GNA Ghanaian Ahmadis to benefit from new terrestrial TV Channel GNA Noguchi Memorial Institute investigates alleged falsification of COVID-19 test results

Parlement de la CEDEAO : Les élus communautaires examinent le projet de budget 2021 de l’institution arrêté à quelque 20.434.484 unités de compte


  13 Janvier      10        Economie (10811),

   

Niamey, 13 jan (ANP)- Le Président du parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Honorable Siddie Mahamed Tunis a présidé, ce mercredi 13 janvier 2021, la cérémonie d’ouverture virtuelle de la 2ème session ordinaire, dite session budgétaire, au titre de l’année 2020 du parlement communautaire dont le projet de budget 2021 est arrêté à quelque 20.434.484 unités de compte.

Au cours de ces assises, qui dureront 7 jours, les députés du parlement de la CEDEAO auront à examiner et à adopter le projet de budget consolidé 2021 de la Communauté, le projet de plan stratégique de la cinquième législature, ainsi que le plan de travail 2021 du Parlement.

Ils écouteront également une communication du Président de la Commission de la CEDEAO, Jean Kassi Brou, sur le rapport à jour du niveau de mise en œuvre du programme de travail communautaire et aussi un discours du Président de la Cour de justice de la CEDEAO, Honorable juge Edward Amoako Asante, sur la solidarité à l’endroit des parlementaires.

Rappelons que lors de l’installation officielle de cette 5ème législature du parlement de la CEDEAO à Niamey en mars 2020, le Président du parlement, en étalant son programme durant son mandat à la tête de l’institution, a évoqué la possibilité d’élire au suffrage universel direct des députés communautaires.

Cette annonce a été suivie de la mise en place d’un comité ad hoc chargé d’étudier cette possibilité, à travers la définition des mécanismes pour l’effectivité de l’élection au suffrage universel direct des parlementaires de la communauté.

Les participants à la présente session suivront, à cet effet, une présentation du rapport de ce comité.

‘’Conscient du rôle d’un parlement élu dans la facilitation de la participation des populations à la gouvernance régionale, le président du Parlement de la CEDEAO, Sidie Mohamed Tunis, a identifié, lors de l’installation de l’actuelle législature (la cinquième), en mars 2020 à Niamey, l’élection des députés au suffrage universel direct comme un programme politique phare de son mandat’’ rapporte un communiqué de l’institution communautaire.

En ouvrant les travaux de cette session, l’honorable Siddie Mohamed Tunis a rappelé les contraintes liées à la pandémie de la COVID-19 qui les ont obligés, une fois encore, à tenir en mode virtuelle la présente session. Il a, par conséquent, appelé les populations de la communauté au respect des mesures édictées par les gouvernements respectifs de l’espace communautaire afin freiner la propagation de cette maladie.

‘’Toutefois, je suis convaincu que nous sortirons de cette crise plus forts et plus unis. Les défis posés par la COVID-19 doivent devenir une opportunité de changement ; un changement qui ne laisse personne derrière ; un changement qui fait de notre région un modèle de solidarité et de durabilité’’ a-t-il déclaré.

Abordant l’ordre du jour de cette session, le Président Tunis a souligné que ‘’la présente Session parlementaire, dénommée « session budgétaire », offre l’opportunité au Parlement, conformément aux dispositions de l’Acte additionnel, d’examiner le budget de la Communauté. Plus précisément, le Parlement devra s’assurer que les prévisions budgétaires sont orientées vers des programmes qui répondent aux besoins de la population’’.

Ainsi, selon toujours le Président Tunis, ‘’le budget 2021 ne devrait pas que couvrir les menaces immédiates liées à la COVID-19, il doit aussi faire progresser les efforts sur d’autres fronts et priorités chers à notre région : notamment, la démocratie, l’État de droit, la paix et le règlement des conflits, la lutte contre le terrorisme, la réduction de la pauvreté et le changement climatique’’.

Après avoir énuméré les différents défis auxquels est confronté notre espace communautaire, Mohamed Tunis s’est dit, enfin, ‘’optimiste, quant à notre victoire’’ et a affirmé que  ‘’nous nous en sortirons’’, et ‘’sur les cendres de la pandémie, ensemble, nous bâtirons une CEDEAO plus forte et plus résistante. Dans une union forte, le succès est certain ; nous vaincrons dans l’ensemble’’.

Notons qu’à l’entame de cette session virtuelle qui devait se tenir en décembre 2020, mais reportée pour raison de COVID-19, six nouveaux députés, dont 5 de la Guinée et un du Libéria ont prêté serment, marquant ainsi leur entrée dans le parlement de la communauté.

Dans la même catégorie