AIP Côte d’Ivoire/ La direction des Eaux et Forêts de M’Bahiakro dotée d’un véhicule d’intervention AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger

PASSAGE DE L’ANALOGIQUE AU NUMÉRIQUE : L’ETAT DOIT S’INTÉRESSER DAVANTAGE AU PROJET, SELON LE PRÉSIDENT DU CNRA


  8 Novembre      12        Médias (3054),

   

Dakar, 8 nov (APS) – L’Etat doit davantage s’intéresser à la mise en œuvre du projet portant sur projet portant sur le passage de l’analogique au numérique, estime le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne. « Le basculement vers le numérique est un projet majeur de par le monde. C’est un projet majeur, qui intéresse les Etats.
Au Sénégal, le projet est porté par le groupe Excaf. L’Etat doit davantage regarder le projet, ce qui se passe » dans ce processus, a-t-il dit. Le président du CNRA, ancien directeur général de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique) et ex-ambassadeur du Sénégal en Gambie et aux Etats-Unis, visitait jeudi matin les locaux du groupe EXCAF et les installations de la Télévision numérique terrestre (TNT).
« C’est un projet majeur, qui est à la croisée des chemins. Il y a quelques touches à faire, quelques réglages à faire au niveau de l’Etat, du gouvernement, main dans la main, avec le régulateur, avec l’Agence de régulation des télécommunications et postes, pour faire le dernier saut et parfaire le paysage audiovisuel », a expliqué Babacar Diagne. Il s’est dit « impressionner » par le travail effectué par EXCAF en charge du déploiement de la TNT depuis 2015.
Ce groupe, fondé en 1972 par feu Ibrahima Diagne dit Ben Bass et propriétaire de deux chaînes privées de télévision (RDV et DTV) et de stations de radio, est chargé du pilotage de ce projet. Babacar Diagne a rendu hommage à son fondateur Ibrahima Ben Bass Diagne pour son engagement en faveur du pays et pour ses qualités propres.
« Ce pays lui doit quelque chose. Un jour on doit lui rendre hommage », a souligné l’ancien directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise. BHC/BK —

Dans la même catégorie