GNA More than 500 youth to undergo training in oil palm APS CAN U20 : L’OUGANDA REJOINT LE GHANA EN DEMI-FINALES APS ’’SOUS LE VOILE DU BONHEUR’’, UN ROMAN INVITE À DIALOGUER AVEC LES FEMMES VOILÉES APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE SE FAIT VACCINER CONTRE LA COVID-19 AIP Le Préfet de Gbéléban échange avec les Candidats à l’élection législative AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un forum pour la prévention des violences électorales à Katiola AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Six listes en compétition pour deux sièges à Attécoubé INFORPRESS Santiago: Câmara do Tarrafal recebe donativos da Fraternidade Santo António INFORPRESS Amadeu Oliveira declara-se em “módulo de resistência” e diz esperar qualquer decisão da justiça INFORPRESS Comité Olímpico atribui diploma de mérito à Federação Cabo-verdiana de Andebol

Passation de Services: La nouvelle Ministre de la Culture égraine ses priorités


  3 Février      14        Arts & Cultures (1468),

   

Conakry, 03 fév. (AGP)-  A sa prise de fonction le mardi, 2 février,  la nouvelle ministre de la Culture  et du Patrimoine  Historique,  Sona Konaté, a tenu un discours rassurant.

La nouvelle  patronne  de la Culture  guinéenne a d’abord expliqué : « la diversité et la richesse exceptionnelle de la culture guinéenne et de notre patrimoine historique qui ont fait et qui continuent à faire notre fierté au-delà de nos frontières, sont à promouvoir et à développer d’avantage ».

Poursuivant, elle a invité les acteurs culturels à une synergie d’actions: « je compte sur la compétence, l’esprit d’équipe et l’engagement de l’ensemble de mes collaborateurs et du monde culturel… ».

Au titre des défis, Sona Konaté entend répondre aux questions suivantes : « comment intégrer la culture comme une composante essentielle de la croissance économique en tant que secteur participant à la création d’emplois, d’activités génératrices de revenus et de renforcement du capital humain dans la perspective durable? Comment renforcer la dynamique de valorisation du patrimoine culturel national afin de la rendre efficiente? Comment renforcer la dynamique de valorisation du patrimoine culturel national afin de rendre efficiente l’appropriation de nos valeurs identitaires nationales en particulier pour les jeunes? Comment promouvoir et favoriser la liberté créatrice et la diversité des expressions culturelles nationales dans un monde globalisé? ».

Enfin, Sona a étalé les axes prioritaires de son portefeuille : « la vulgarisation et l’appropriation de la politique culturelle, l’investissement dans les infrastructures culturelles telles que le palais de la culture, le musée national, les sites et monuments historiques, les complexes culturels régionaux, la redynamisation de l’organisation des quinzaines artistiques régionales et du Festival des arts et de la culture, le développement de l’industrie culturelle et créative, l’opérationnalisation effective à brève échéance sur toute l’étendue du territoire national du Fonds de développement des arts et de la culture mis en place récemment en tant que mécanisme spécifique de financement de la culture, la mise en application effective de la loi L063 sur la protection, la conservation et la mise en valeur du patrimoine national ainsi que celle sur la propriété littéraire et artistique ».

La fin de la cérémonie de passation a conduit les ministres Sona Konaté et Sanoussy  Bantama Sow à  la signature  des procès-verbaux dans une ambiance  teintée  de couleurs du coton guinéen et rythmée par des chants populaires et des envolées oratoires des orchestres nationaux.

Dans la même catégorie