LINA ‘Augment Education Budget From US$42m To US$45m’ – Official Tells Lawmakers LINA Police Say Rep. Gray Off The Hook In Shai-Town Bar Assault Probe LINA Partners, MFDP Sign Land Administration Pilot Project LINA Pres. Weah Extols Iceland On National Day Observance MAP Le Moussem de Tan-Tan ouvre une fenêtre sur la richesse et la diversité de la culture du désert (M. Laaraj) MAP Le Maroc est prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador (M. Bourita) MAP Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien) LINA Court Grants 5 CBL Former Officials Surety Bond LINA CDC Chairman Want Partisans Vote Opposition Out LINA Police Caution Frontpage Africa Newspaper, Other Media Outlets

Patrice Biabé présente «meurtre au château du bois»


  17 Janvier      45        Arts & Cultures (2539), Culture (2105), Livres (302),

   

Brazzaville, 17 JAN 2016 -(ACI) – L’écrivain congolais, M. Patrice Biabé, a présenté au public, le 15 décembre dernier à Brazzaville, son premier roman intitulé «Meurtre au château du bois», mettant ainsi sur le marché congolais du livre un nouveau produit.
M. Biabé a fait cette présentation dans le cadre de l’activité «Un livre, un auteur» organisée conjointement par l’Union Nationale des Ecrivains et Artistes Congolais (UNEAC), dans son initiative «Les vendredis des arts et des lettres», et les Editions Hémar.
Publié en 2015 aux Editions Hémar, «Meurtre au château du bois» est un roman policier de 134 pages, subdivisé en 18 chapitres. Il met en action deux personnages principaux, autour desquels gravitent des personnages secondaires.
Un jour, Tousaïna, fils et orphelin de riches parents, propriétaire d’une importante compagnie, rencontre Aïnata, une jeune femme au passé criminel. De cette rencontre découle un mariage qu’un crime va exposer au regard inquisiteur de la police.
Rusée, Aïnata parvient à dissimuler les preuves de sa culpabilité quant au meurtre commis sur son époux. Avec la découverte du cadavre de Tousaïna dans la piscine par les enfants qui jouaient dans le jardin, Marc X, l’inspecteur de police, est amené à reprendre les enquêtes entre-temps suspendues.
Récidiviste, et usant davantage de ruse, Aïnata réussit à prendre les commandes du château qu’elle finira par brûler.
Après avoir analysé et commenté l’œuvre, M. Dieudonné Tchimanga, écrivain et critique littéraire, a félicité l’auteur pour avoir apporté sa modeste contribution à la marche du roman policier africain.
Au cours de l’échange avec le public, M. Biabé a indiqué les raisons qui l’ont amené à mettre un roman policier sur le marché congolais du livre. «Entre mes deux manuscrits que je leur ai soumis, les Editions Hémar ont porté leur choix sur le roman qui nous réunit aujourd’hui. Mettre un polar sur le marché est pour moi une façon de diversifier les genres littéraires au Congo», a-t-il confié. (ACI)

Dans la même catégorie