ACP Une exposition « photo-plaidoyer » pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable en RDC ACP RDC : la JICA encourage l’apport de l’INPP dans l’économie congolaise ACP Les étudiants de l’UPC édifiés sur la francophonie ACP La CENI reporte les élections des gouverneurs GNA Government working towards non-custodial sentencing regime GNA Invest in Sustainable Water to Achieve SDGs – CRS GNA President Akuffo-Addo reiterates his resolve to end political Party vigilantism ACP L’Assemblée nationale dotée d’un règlement intérieur ACP Les journalistes membres de l’UPF encouragés à la formation continue ACP La secrétaire générale de l’OIF pour plus d’accès au haut débit d’internet

Pieds à l’étrier, la FAAPA déjà au stade du concret


Par Khalid Attoubata

Rabat, 28 nov. 2015 (MAP) – « Alliance de visions, d’ambitions et d’aspirations à la prospérité », comme l’a souligné le ministre de la communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), qui a tenu les 26 et 27 novembre à Rabat sa 1ère Assemblée générale, est aussi et surtout une alliance de réalisme, d’innovation et de concrétisation.

A l’occasion de ce conclave de Rabat, la FAAPA a tenu encore une fois, à travers une série de mesures, à promouvoir cet aspect concret de la coopération entre les agences de presse africaine, comme en a témoigné le thème choisi pour le séminaire organisé en marge de l’AG : « Renforcement des Capacités Managériales des Agences de Presse Africaines ».

Le séminaire, marqué par la participation des directeurs généraux des agences membres de la FAAPA, a porté sur deux panels relatifs à la gestion et au management de projet.

Par ailleurs, dans le cadre du renforcement de ses liens de coopération avec les organisations régionales et internationales, la FAAPA a signé, en marge de son AG, un accord avec l’Union Latino-Américaine des agences de presse (ULAN) en vue de promouvoir leur coopération professionnelle bilatérale.

L’Assemblée générale a été également marquée par la création du Grand Prix de la FAAPA, qui récompensera les meilleurs articles, photo, reportage vidéo et reportage audio, une initiative s’inscrivant dans le cadre de la dynamique de ce regroupement professionnel visant l’encouragement de l’excellence au sein des agences de presse membres de la Fédération.

C’est en effet sur ce ton que, durant sa première année d’existence, la FAAPA a donné à admirer, à travers une approche participative et créative, des initiatives et des projets collaboratifs de grande portée à même de donner un grand élan au processus de renforcement de la coopération sud-sud et de consolidation du partenariat stratégique en vue de faire face aux défis du 21ème siècle en matière d’information et de communication.

En effet, c’est dans cette perspective que le 15 octobre 2014, les agences de presse atlantiques s’engageaient solennellement, à travers l’appel de Casablanca, à entretenir une coopération multiforme, exprimant leur souci partagé de fournir un service public de qualité pour une information citoyenne.

Rien que cet Appel de Casablanca en lui-même a permis, à titre d’exemple, à l’agence ivoirienne de presse (AIP) d’obtenir un appui financier du gouvernement d’Abidjan, s’est félicitée la directrice générale de l’AIP, Barry Oumou Sana.

En fait, on caressait alors le rêve d’accéder à des modèles innovants, efficaces et efficients pour relever le défi de la compétitivité au niveau local et partant, celui du développement à l’échelle régionale et internationale. Aujourd’hui, en l’espace de seulement une douzaine de mois, les résultats sont aussi admirables que palpables et le train de la coopération semble bien mis sur les bonnes railles.

La trentaine d’agences africaines peut se vanter à titre d’exemple d’un site web fédérateur de ressources et d’efforts, mettant à profit toutes les compétences journalistiques africaines.

Ce sont en effet bien plus de 10.000 dépêches publiées sur cette plateforme collaborative, lancée en mars dernier dans un souci d’améliorer et de dynamiser le partage et l’échange d’informations, et d’accroître la visibilité et la notoriété de cette Fédération tant au niveau africain qu’international, en permettant au grand public un accès direct aux informations des pays africains.

Sur le plan de la formation, il sied de rappeler, notamment, l’inauguration du Centre Africain de Formation des Journalistes (CAFJ), où un premier cycle de formation a été organisé en avril dernier sur le journalisme Web, et qui a connu un franc succès.

Ce centre a pour vocation de constituer pour la FAAPA une centralité pédagogique dédiée à la formation professionnelle des journalistes, et des non-journalistes, susceptible de rayonner utilement sur toute l’Afrique atlantique.

Par ailleurs, plusieurs conventions et accords de coopération ou de partenariat ont été signés avec des sponsors dans le but de financer et appuyer certaines actions de la fédération, notamment celles liées la formation, outre des accords de partenariat conclus avec des agences et des organisations régionales et internationales.

Dans le même sillage, la présence remarquable de la FAAPA à la 24ème Assemblée générale de l’Alliance des Agences de presse de la Méditerranée (AMAN) a eu le mérite de témoigner de la place de choix qu’occupe désormais la Fédération atlantique sur l’échiquier médiatique international.

TA—PS.
CJ.

Dans la même catégorie