ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Plaidoyer à Abidjan pour la facilitation des échanges aux frontières des pays de la CEDEAO (table ronde)


  16 Juin      23        Economie (21998), Leadership Africain (791),

   

Rabat, 16 juin 2016 (MAP)- Un aréopage d’experts réunis à Abidjan, dans le cadre d’une table ronde sur les mesures non tarifaires (MNT) dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ont plaidé en faveur du renforcement de la dimension facilitation des échanges dans le mandat des agents aux frontières des pays de cet espace ouest- africain.
Les participants à cette table ronde dont les travaux ont pris fin mercredi, ont préconisé un appui à la mise en œuvre des politiques en matière de qualité au niveau de chaque pays de cet espace, soulignant l’importance de promouvoir les campagnes de mobilisation des décideurs politiques et des opérateurs économiques, à travers plusieurs supports médiatiques sur les contraintes liées aux MTN.
Ils se sont aussi prononcés en faveur de la promotion d’un nouveau système d’alerte sur les MNT, l’amélioration de l’accès à l’information commerciale, et l’établissement d’un inventaire des services techniques disponibles pour appuyer les entreprises à se conformer aux exigences des marchés.
Les panélistes ont recommandé également d’œuvrer en vue de trouver des moyens adéquats à même de permettre l’élimination progressive des restrictions liées aux MNT.
Dans une allocution de circonstance, la directrice de la division de support aux entreprises et institutions du Centre de Commerce International (CCI), Aicha Agne Pouyé, a fait savoir que ces recommandations très ‘’concrètes’’ devront permettre de traiter les MTN à court, moyen et long termes, et dégagent très clairement les actions à mener au niveau des pays, ainsi que des institutions sous régionales et internationales.
‘’Cet engagement nous conduit véritablement à être réaliste et pragmatique (…) Il nous faudra trouver l’équilibre entre la nécessité de collecter les recettes, car nos Etats en n’ont besoin pour se développer, mais tout en facilitant les échanges’’, a-t-elle déclaré.
De son côté, Jean-Guy Afrika, Expert principal en commerce, a estimé que si les Etats de la CEDEAO sont parvenus à la libre circulation des personnes, il leur reste à faire de même pour les produits, et ce à travers la réduction des MTN.
A rappeler que cette table ronde de deux jours a été initiée conjointement par le Centre du Commerce International (ITC) et la Banque Africaine de développement (BAD).

Dans la même catégorie