GNA I believe in my delegates– NDC Parliamentary Aspirant GNA Disciplinary processes in schools must correct behavior – Dr Boakye Yiadom ANG Novo ministro promete reduzir défice fiscal de 6 para três por cento INFORPRESS Ministério da Educação introduz neste novo ano lectivo ensino das TIC no Ensino Básico ANG Médico aponta estilo de vida como causa do aumento da doença cerebral no país Inforpress Santa Catarina: Apurados os três primeiros grupos para final do concurso de batuque AGP Faits divers: Deux enfants tués par empoisonnement à Lambaréné GNA National Science and Maths Quiz for Basic Schools launched GNA Ho to have STEAM Centre GNA MTN Ghana Foundation beneficiaries graduate

Plaidoyer pour la création d’un guichet unique d’informations financières sur les PME en RDC


  27 Mars      72        Entreprises (1271),

   

Kinshasa, 27 Mars 2017(ACP).- Les participants à la table ronde organisée  du 23 au 24 mars à Kinshasa,  par la Fédération des entreprises du Congo (FEC)  sous le thème, « Promotion des PME pour l’émergence de l’économie de la RDC »  recommandent   au gouvernement, la  création  d’un guichet unique d’informations financières sur les petites et moyennes entreprises (PME) et la sous-traitance, en vue de lutter contre les contrôles intempestifs et éradiquer efficacement les tracasseries administratives.

Les participants ont également plaidé pour que la RDC soit dotée  d’une définition claire et réaliste de la PME, d’une nomenclature réelle  des taxes, fiscales légales, la réduction du taux d’imposition actuel pour le ramener à des justes proportions acceptables. Ils ont insisté sur la mise  en place d’une fiscalité incitative pour la création des PME et sur la création d’un guichet unique de paiement d’impôt unique et synthétique.
Au parlement, ils  sollicitent  la dotation du pays d’une loi d’accès aux financements, de poursuivre les réformes aussi bien légales  que  réglementaires pouvant accélérer la promotion de l’entrepreneuriat.

Au secteur privé, les participants ont recommandé la sensibilisation des PME à l’établissement et à la présentation des  états financiers réalistes de leurs activités, la création et l’incubation des « start-ups » pour les jeunes et les femmes, avant  d’appeler la Banque centrale du Congo (BCC) à la modernisation de la centrale des risques et à l’assouplissement des ratios prudentiels.

Pour le président de la FEC, Albert Yuma, les apports des PME, dont de la COPEMECO, de la FENAPEC et d’autres organisations sociales des employeurs et des travailleurs ont permis de faire entendre davantage la voix des micro-entreprises et des PME qui constituent 80% du tissus économique du pays.

Il a laissé entendre qu’il a été frappé par la pertinence des interventions, la maturité des débats, l’exercice de la transparence, le franc parlé, la rigueur dans les échanges basée sur des réalités tangibles du terrain qui ont favorisé la convergence des propositions, dans l’unité d’une réflexion plurielle et multisectorielle.

M.Yuma, qui  s’est appesanti sur le sort des PME abandonnées à leur triste sort, la  dépréciation  de la monnaie nationale par rapport aux devises étrangères, l’effritement du pouvoir d’achat le rôle de la FEC en tant que partenaire économique et  social  du gouvernement,  a, en outre, plaidé pour que soit placé à la primature «  un  cadre  permanent de concertation économique »,  de manière à ce que les recommandations du secteur privé ne soient pas versées dans les cimetières de bonnes intentions.

FNG/Kayu/Kgd

Dans la même catégorie