ANG Partido da Renovação Social e Madem-G15 aceitam resultados finais AGP Kindia : Fête de l’Indépendance/Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique annonce le démarrage prochain des chantiers Inforpress Taxa de inflação situa-se em 1,2% em Fevereiro de 2019 com preços a diminuírem 0,1% face a Janeiro Inforpress Santo Antão: Delegação da Universidade Rutgers (EUA) na ilha com cooperação com municípios na agenda Inforpress Paul/Desporto: Edilidade sensibiliza Governo para construção do Estádio Municipal ANG Boeing diz que está a finalizar desenvolvimento do sistema do avião 737 MAX AIP Côte d’Ivoire/ Plaidoyer pour la création d’un commissariat de police à Diawala AGP GABON/Budget de l’Etat 2019: les ministres reprennent le pouvoir de la gestion et l’exécution des crédits budgétaires MAP Les pays africains se réunissent à Marrakech pour examiner le programme d’action en faveur des pays africains en développement sans littoral Inforpress Praia: Câmaras de vigilância não têm transmitido a sensação de seguranças às populações – UCID

Plaidoyer pour la promotion des jeunes écrivains congolais


  22 Novembre      38        Arts & Cultures (2402), Livres (281), Société (47569),

   

Kinshasa, 22 Nov. 2015 (ACP).- Le président national de l’ASBL « Atelier littéraire pour l’excellence et la formation (ALEF) », Serge Maabe Muanyimi, a invité, samedi, au cours d’un atelier sur les livres de Mme Liève Joris, le gouvernement à promouvoir les jeunes écrivains congolais.

Au cours cet atelier, l’ALEF a présenté les trois livres de Mme Liève Joris de nationalité belge, à savoir : « Mon oncle au Congo », « L’heure des rebelles » et « La danse du léopard ». Le président national de l’ALEF a indiqué que son association s’attèle à l’encadrement des jeunes écrivains pour la promotion de la littérature congolaise.

L’ALEF, a-t-il dit, organise chaque mois des ateliers dans des écoles en partenariat avec l’Institut français de Kinshasa pour encourager les jeunes à lire, à véhiculer et à commenter les œuvres francophones congolais et étrangers.

L’organisation des conférences dans les universités pour développer la culture littéraire d’excellence ainsi que l’appel aux aînés ayant réussi dans divers domaines de la vie notamment sportif, politique et scientifique en vue de leur expliquer le prix de leur réussite, figurent parmi les activités développées par cette ASBL.

Par ailleurs, M. Maabe Muanyimi exhorte régulièrement les responsables des écoles à intégrer dans leur programme la promotion de la culture francophone congolaise, africaine et étrangère pour cultiver dans le chef de la jeunesse la passion de l’écriture et de la lecture.

L’écriture, a-t-il ajouté, est un mouvement qui exige l’audace afin de passer de la timidité au courage d’écrire, a-t-il dit, tout en recommandant aux jeunes la patience et la discipline pour pouvoir écrire comme des figures emblématiques telles que Zamenga Batukezanga et Kadima Nzuzi Mukala qui, selon lui, sont aujourd’hui ignorées par la jeunesse congolaise. « Il n’ya rien de plus grand que l’homme a inventé sur la terre que l’écriture », a-t-il soutenu, appelant le gouvernement à ériger un monument des grands écrivains congolais à Kinshasa à l’instar de celui construit pour Lwambo Makiadi sur la place des Artistes. Créé en 2012, l’ALEF favorise également la promotion de l’excellence auprès des jeunes.

Fng/JGD/

Dans la même catégorie