NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Plaidoyer pour la réhabilitation de l’unique bâtiment de l IFEF d Adiopodoumé


  22 Novembre      51        LeaderShip Feminin (365), Photos (20332), Société (46306),

   

Abidjan, 22 nov (AIP)- La directrice de l’institution de formation et d’éducation féminine (IFEF) d’Adiopodoumé, Tia Olga epse Dion plaide pour la réhabilitation de son unique bâtiment sinistré avec des murs fissurés depuis plus d’un an.

Lors d’un entretien lundi avec l’AIP,  la directrice de l’IFEF d Adiopodoumé  a relevé que, depuis sa création jusqu’à ce jour, son institution n’a pas de clôture pour sécuriser ses activités, ses dossiers administratifs et ses auditrices sans oublier le personnel de son établissement tout en ajoutant que les jeunes drogués dudit village ont cassé toutes les ampoules d’éclairage installées dans la cours de l’IFEF.

 » L’IFEF d’Adiopodoumé est dans le noir. Si rien n’est fait dans l’urgence, le seul bâtiment composé d’un bureau, de trois salles de classe et d’une cuisine, va s’écrouler sur nous », a déploré sa directrice.

Selon Mme Dion, l’absence de clôture expose l’institution  à plusieurs menaces notamment des cambriolages, et son espace devient souvent le lieu de rassemblement des jeunes délinquants après les cours.

«Nous souhaiterions que le Gouvernement et les personnes de bonne volonté nous aident à remettre en état les bâtiments et à construire une clôture pour sécuriser l’IFEF d Adiopodoume », a-t-elle vivement souhaité.

Bâtie sur une superficie de 1000 m2, l’institution de formation et d’éducation féminine d’Adiopodoume a ouvert ses portes en septembre 2012 sous l’initiative d’une généreuse donatrice du nom de Thérèse Haury, a-t-on appris.

tg/akn/fmo

Dans la même catégorie