ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Plaidoyer pour le respect du quota réservé à la femme au dialogue national


Kinshasa, 29 Déc. 2015 (ACP).- L’ONG « la femme dans la reconstruction pour le développement du Congo (LA FERDEC) » plaide en faveur du respect du quota de 30% réservé à la représentation féminine dans les institutions, au dialogue national inclusif convoqué dernièrement par le chef de l’Etat, a déclaré mardi à Kinshasa, sa présidente, Daris Biselenge, dans un entretien avec l’ACP.

Mme Biselenge a estimé que la voix de la femme congolaise représentant environ 52% de la population mérite d’être considérée dans ces assises dont l’objectif principal est de relancer le processus électoral en vue d’aboutir aux élections libres, démocratiques et apaisées dans le délai constitutionnel.

« La femme congolaise à la fois victime des violences basées sur le genre notamment à cause des guerres récurrentes dans l’Est du pays, et actrice importante du développement, ne doit pas être considérée comme une laissée pour compte de la société, a-t-elle souligné, ajoutant que son association peut mettre à contribution 26 membres de différentes catégories sociales et issus chacun d’une province.

La présidente de cette structure a, par ailleurs, émis les vœux de voir ce forum citoyen se tenir dans un délai raisonnable afin d’éviter tout dérapage à la RDC, un pays post conflit. Basée à Kinshasa et opérationnelle depuis 1998, cette ONG qui est représentée dans toutes les provinces s’occupe entre-autres de l’encadrement et de la formation des femmes et des jeunes filles dans les métiers domestiques. ACP/Mat/May/Kgd

Dans la même catégorie