MAP Tour du Sahel de cyclisme (4è étape) : le Maroc confirme sa suprématie MAP Elections au Nigeria: L’INEC teste l’identification biométrique MAP Présidentielle au Liberia: George Weah investi par son parti pour un second mandat APS le Sénégal remporte le CHAN MAP Nigeria: Trois morts dans l’effondrement d’un immeuble à Abuja APS Kédougou : Le village de Bandafassi à l’heure du Festival des minorités ethniques APS Modernisation de l’agriculture: Macky Sall lance un programme de 85 milliards de FCFA APS Cancers: La subvention de la chimiothérapie a augmenté de 500 millions francs CFA en 2023 (officiel) APS Plus de 4000 tonnes de graines d’arachide collectées par la SONACOS dans la zone de Kaolack (DG) MAP Un médecin de l’OMS libéré dans le nord du Mali

Plaidoyer pour l’utilisation des drones dans la lutte contre la coupe illicite du bois


Kolda, 3 juin (APS) – L’utilisation du matériel sophistiqué notamment les drones aiderait à mieux lutter contre la coupe illicite et abusive du bois ainsi que l’agression des forêts, a estimé le lieutenant-colonel, Mamadou Goudiaby, Inspecteur régional des eaux et forêt de Kolda (Sud).

’’Ici, dès que je sors, tout le monde est alerté que l’Inspecteur va sur le terrain. Ce n’est pas du tout une stratégie efficace. Il faut qu’on s’appuie sur les NTIC, avec du matériel sophistiqué comme les drones à vision diurne et surtout nocturne pour neutraliser les coupeurs de bois qui le plus souvent opèrent la nuit’’, a-t-il indiqué dans un entretien avec l’APS.

Le lieutenant-colonel Goudiaby a dit que les forêts sont agressées, surtout dans les départements de Médina Yoro Foula et de Vélingara, le long de la frontière avec la Gambie.

’’Pour une meilleure lutte contre le fléau, je ne crois plus à la police des course-poursuites. L’utilisation du matériel sophistiqué comme les drones à vision diurne et surtout nocturne nous permettra d’avoir de bons résultats. Il faut aussi une collaboration franche des populations locales pour dénoncer ces coupeurs de bois’’, a-t-il plaidé.

Il a en outre soutenu que les feux de brousse constituent l’ennemi numéro un qui détruit les forêts dans cette région du Sud du Sénégal, l’un des poumons verts du pays.

L’Inspecteur a assuré que pour sauvegarder les forêts, ses services mènent des actions de sensibilisation et de reboisement en collaboration avec les population.

Selon lui, ’’il faut d’abord lutter contre les feux de brousse car ici, avec les fortes pluies, il y a les conditions de régénération rapide des forêts’’.

Dans la même catégorie