ACP Une exposition « photo-plaidoyer » pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable en RDC ACP RDC : la JICA encourage l’apport de l’INPP dans l’économie congolaise ACP Les étudiants de l’UPC édifiés sur la francophonie ACP La CENI reporte les élections des gouverneurs GNA Government working towards non-custodial sentencing regime GNA Invest in Sustainable Water to Achieve SDGs – CRS GNA President Akuffo-Addo reiterates his resolve to end political Party vigilantism ACP L’Assemblée nationale dotée d’un règlement intérieur ACP Les journalistes membres de l’UPF encouragés à la formation continue ACP La secrétaire générale de l’OIF pour plus d’accès au haut débit d’internet

Plaidoyer pour un renforcement des services de la budgétisation


  26 Juillet      30        Economie (22882), Finance (3737),

   

Dakar, 26 juil 2018 -(APS) – Le ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara, a souligné, jeudi, à Dakar, l »’importance toute particulière » du  »renforcement de la fonction financière ministérielle des services en charge de la budgétisation ».

 »Le renforcement de la fonction financière ministérielle des services en charge de la budgétisation, à travers la structuration en autorisations d’engagement et en crédits de paiement (AE/CP) des dépenses d’investissement, revêt une importance toute particulière », a dit M. Mangara.

Il s’exprimait lors d’un atelier technique portant sur la mise en œuvre des autorisations d’engagement (AE) et des crédits de paiement (CP).

Il a souligné que « l’appui du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest) vient soutenir les efforts de nos administrations, en matière de réformes et de renforcement des capacités. »

Il estime que  »toutes les activités » prévues  »devraient permettre au Sénégal d’être au diapason des bonnes pratiques en cours et de maîtriser les nouveaux outils de travail sur la budgétisation en AE/CP ».

Selon lui, ‘la budgétisation en AE/CP présente plusieurs avantages parmi lesquels, celui d’avoir une visibilité pour retracer les crédits de paiements échelonnés sur plusieurs années et l’analyse de la soutenabilité à travers les autorisations d’engagement ».

De plus,  »elle permet de renforcer le rôle des parlementaires en autorisant aussi bien l’engagement de la dépense que le paiement ».

Il estime que  »cette rencontre devrait-être saisie comme une opportunité, compte tenu des enjeux du moment, pour asseoir davantage ces outils afin de permettre une opérationnalisation réussie du budget-programme ».
DS/ASG/AKS

Dans la même catégorie