Inforpress Fogo: Família emigrada nos EUA financia aquisição de ambulância e clínica de saúde móvel para São Filipe Inforpress SCM e Mindelo’s Floating Music Hub assinam protocolo de parceria que salvaguarda direitos autorais dos artistas Inforpress CCP promove ciclo de cinema ambiental para sensibilização da sociedade civil Inforpress MTT e DGRNI assinam protocolo de colaboração na interconexão de dados AIP L’apprentissage de la langue chinoise pour construire une communauté de destin Chine-Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Démarrage des travaux du futur Musée International d’Arts ethniques de Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le chef de Nzida désigné nouveau représentant de Grand-Lahou à la Chambre des rois AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Début de ramadan difficile pour les musulmans de Minignan Inforpress Legislativas 2021/Santo Antão: MpD fixa meta de 300 mil turistas nos próximos cinco anos com “os investimentos em carteira” Inforpress Legislativas 2021: Partido Popular volta a estar hoje em Santa Cruz

Planting de vétiver pour lutter contre les érosions et les glissements de terrain


  18 Octobre      39        Environnement/Eaux/Forêts (2693),

   

BRAZZAVILLE, 19 OCT (ACI) – Le premier secrétaire de la Force montante congolaise (Fmc), M. Vadim Mvouba, a mobilisé, le 17 octobre à Brazzaville, les jeunes de cette organisation pour planter le vétiver au quartier Ngamakosso, afin de lutter contre les effets du réchauffement climatique.

Cette action de planting, a-t-il dit, vise aussi à lutter efficacement contre le risque de récidive des érosions et des glissements de terrain, qu’a connus l’arrondissement 5, Talangaï. Cette plante, aux tiges fortes, droites, unies et très nombreuses, pousse rapidement et a une capacité de verdure de trois semaines. Elle va permettre de préserver l’environnement.

A l’occasion de ce planting, M. Mvouba a fait savoir que le président du comité central a appris deux choses aux membres de la Fmc. La première est que «la nature est un organisme intelligent qui se charge elle-même de châtier quiconque ne respecte pas ces lois». Ainsi, il a dit qu’il est capital de protéger l’environnement et d’être à son chevet.

La deuxième chose est «que la solidarité mise au cœur d’une communauté permet à cette dernière et aux éléments qui la compose de faire la plus belle expérience, mais surtout de faire face aux difficultés du quotidien».

De l’avis de M. Mvouba, cette action est placée sous trois sceaux, à savoir le sceau de l’unité, celui de la cohésion et le sceau de la synergie de force. Concernant l’unité, il a dit qu’elle est la priorité des sages et la pierre angulaire de toute entreprise humaine. A propos de la cohésion, il a dit qu’aucune grande réalisation n’est possible sans elle. Parlant de la synergie, il fait savoir qu’aucune réalisation concrète et pragmatique n’est possible.

De son côté, la secrétaire permanente chargée à l’environnement, Mme Ibadji Bakona Amisse Erica, a inscrit cette activité dans le cadre de l’accompagnement des efforts du gouvernement dans le domaine environnemental.

Il s’agit également de lutter contre les érosions et le dérèglement climatique. Pour ce faire, a-t-elle poursuivi, il est nécessaire que les jeunes de la Fmc puissent soutenir les activités du gouvernement, notamment dans la lutte contre les érosions et la protection de l’environnement.

Par ailleurs, elle a précisé que le problème de la protection de l’environnement est un problème commun. Cependant, les jeunes doivent s’engager pour accompagner le gouvernement dans cette action.

Ce planting de vétiver apparaît comme un premier test pour la nouvelle équipe dirigeante de la Fmc, a-t-on indiqué.

Dans la même catégorie