AGP Ouverture de la 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre à Libreville AGP Coupe de la Ligue LINAFP : 6 clubs de D1 et 10 de D2 pour débuter Le Gabon présent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union africaine (UA) au processus politique de l’ONU sur le différend régional au sujet du Sahara ACP Entretiens entre le Président Félix Tshisekedi et ses homologues du Rwanda, du Togo et de l’Ethiopie ACP Les entrepreneurs congolais apportent leur soutien au Président Félix Tshisekedi ACP Echange sur les enjeux de l’intégration des réfugiés dans les communautés d’accueil LACS/PROMOTION ET SAUVEGARDE DE LA CULTURE GUIN : DES COMPETITIONS INTER-ECOLES DE DANSES TRADITIONNELLES ET D’ART CULINAIRE ORGANISEES ATOP ORIENTATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE DES ELEVES :  LA JCI-TOGO ET JCI-ANEHO SOLIDARITE ONT ECHANGE AVEC  LES ELEVES DU CSPP D’ANEHO ATOP JOURNEE INTERNATIONALE DES VICTIMES DE L’ESCLAVAGE: LES JOURNALISTES EDIFIES SUR CETTE PRATIQUE INHUMAINE ANP Reconstitution des ressources du fonds mondial au centre d’un entretien du 1er ministre avec des députés UE

Plus de 100 milliards de francs investis lors des cinq dernières années


  12 Décembre      23        Téchnologie (909),

   

Brazzaville, 12 déc (ACI)- Le ministre des postes et télécommunications, M. Juste Léon Ibombo a félicité, le 10 décembre dernier à Brazzaville, la société MTN et l’ensemble du groupe pour des lourds investissements consentis à plus de 100 milliards de francs, ayant notamment permis le lancement de la 4G, le renforcement de la 3G et l’extension de la 2G pendant les cinq dernières années au Congo.

« L’Etat congolais n’est pas en reste concernant le déploiement des infrastructures très haut débit à fibre optique sans lesquelles les technologies de pointe très haut débit à l’instar de la 4G ne pourrait être implémenter au niveau des infrastructures de base des communications électroniques et fixes», a-t-il rappelé au cours de la cérémonie de lancement de la technologie mobile 4G LTE Turbo.

«Cette réalité du très haut débit au Congo est manifeste au niveau de la connectivité internationale de notre pays grâce au système sous-marin à fibre optique «WACS» et le système terrestre transfrontalier à fibre optique CAB qui va nous relier en 2017 au Gabon», a poursuivi M. Ibombo.

Selon lui, la technologie mobile 4G LTE Turbo possède des performances et des qualités technologiques idoines qui vont apporter tant aux populations qu’aux entreprises implantées au Congo une plus grande fluidité communicationnelle, un accès meilleure aux services offerts et un débit très élevé des informations échangées.

A cette occasion, il a demandé à l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à savoir pouvoir public, société privée et partenaires au développement de réaliser toutes actions idoines nécessaires, afin que toutes les populations puissent tirer profit de ces technologies très haut débit dans cette société mondialisée de l’information et du savoir.

Faisant référence au projet de société «La marche vers le développement, allons plus loin ensemble», du Président Denis Sassou-Nguesso, le ministre des postes a indiqué que le chef de l’Etat a pris l’engagement «d’arrimer le Congo au développement de l’économie numérique». D’après lui, le développement d’une économie numérique inclusive est fortement tributaire de l’offre du très haut débit fixe et mobile c’est-à-dire ce lancement de la 4G au Congo est une notable contribution à l’atteinte de credo présidentielle en matière de technologie de l’information et de la communication.

Ce déploiement de la 4G a été rendu possible grâce à l’action du gouvernement et de son chef, M. Clément Mouamba ce, à travers le département des postes et télécommunication qui a mis en place un cadre juridique réglementaire approprié favorable à ses investissements massifs dans le secteur et, aussi grâce au travail responsable de l’Agence de Régulation des Postes et Communication Electronique (ARPCE) qui a permis l’attribution de la licence, a-t-il fait savoir.

Grâce à la téléphonie mobile, le marché congolais de la communication électronique continue à coller à l’évolution mondiale sans cesse croissante des TIC rendant ainsi irréversible le processus d’arrimage du Congo à la société de l’information. (ACI)

Dans la même catégorie