GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

PLUS DE 130 VICTIMES DE LA PREFECTURE INDEMNISEES A BAFILO


  8 Février      18        Société (29268),

   

Bafilo, 8 fév. (ATOP) – Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a organisé le samedi 6 février à Bafilo, la session d’indemnisation des victimes non-vulnérables des troubles sociopolitiques de 1958 à 2005 de la préfecture d’Assoli.
Ce processus de réparation s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR).
Cette session a pour but de rapprocher davantage le processus de réparation des populations en tenant compte des difficultés de déplacement des victimes. Elle a pris en compte plus de 130 victimes non-vulnérables de la préfecture d’Assoli.
La session a été marquée par la remise de chèques bancaires aux victimes sous la certification des huissiers après vérification des identités et une prise en charge psychologique.
Le 1er rapporteur du HCRRUN, Wiyao Evalo a indiqué cette indemnisation est un geste symbolique, de reconnaissance des victimes par les plus hautes autorités afin d’apaiser un tant soit peu leurs cœurs et les amener progressivement vers le pardon et à la réconciliation nationale. A travers ces chèques, dit-il, le gouvernement reconnaît l’état des victimes et implore leur pardon. Il a expliqué que pour le HCRRUN c’est également un moyen de réitérer aux victimes, les excuses du chef de l’Etat prononcées lors de la remise des rapports de la CVJR en souhaitant qu’elles adhèrent au processus de l’unité nationale pour construire ensemble le pays. M. Wiyao a précisé que l’indemnisation des victimes ne constitue pas un payement mais plutôt une réparation et une manière d’apaiser les cœurs des victimes.

Le préfet d’Assoli, Ouro-Gouroungou Horoumila a salué la démarche de HCRRUN qui traduit sa volonté d’accompagner les victimes en leur témoignant la solidarité du peuple togolais. Il a fait savoir aux victimes que ce processus va leur permettre de surmonter petit à petit les difficultés traversées et à les amener à tourner définitivement cette page douloureuse de leur vie. Il les a invitées à créer un cadre favorable autour d’elles-mêmes pour le vivre ensemble dans la paix et la cohésion nationale.
Le député, Bode Idrissou Inoussa et le maire d’Assoli 1, Abou-Bakari Nouhoum Salissou ont assisté à l’évènement.

Dans la même catégorie