AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze MAP Rwanda : M. Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994 MAP CIEA à Dakar : appel pour la mise en place des conditions d’une stabilité politique, institutionnelle, et sécuritaire en Afrique AIP Côte d’Ivoire/ La FIRAPE s’implante dans le Worodougou AIP Côte d’Ivoire/ Une randonnée pédestre pour tonifier la santé des populations de Séguéla AIP Côte d’Ivoire/ Des travaux de déguerpissement des artères de N’Douci MAP Le Maroc, “vitrine” africaine dans la lutte contre le chômage

Plus de 20 œuvres de jazz exposées à Brazzaville


  27 Avril      56        Arts & Cultures (2293), Musique (428),

   

Brazzaville, 27 Avril 2017 (ACI)- Pus de 20 œuvres d’artistes congolais de la musique du jazz ont été exposées, le 27 avril à Brazzaville, par le groupe congolais Biso na Biso avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour la  l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), en vue de vulgariser et conserver le patrimoine discographique du jazz.

Il s’agit entre autres des œuvres des  groupes  qui ont fait la pluie et le beau temps des années 70 de ladite musique identitaire notamment, les Perles ( Palata ), samuna, maselafa et le groupe jungle trio représenté, par MM. Bruno Houla, Biks Bikouta et Jezz Louna.

«Le jazz renferme  deux genres de musique : le blues et le négro spirituel.  Il à donner naissance aux musiques du rap, funk, hip pop… », a souligné le coordonnateur de la maison culturelle Biso na Biso, M. Jean Basile, à l’occasion de la  célébration de la 4ème édition de la journée internationale du jazz.

Actuellement, le jazz congolais est incarné par le collectif d’artistes musiciens «Congo Ndulé Jazz», qui renferme six groupes, a-t-il rappelé.

Pour sa part, le formateur d’instruments traditionnel et moderne du jazz, M. Cayrol  Davy Kimibirima a demandé aux jeunes musiciens de réécouter les anciens jazz men pour se perfectionner  dans toutes sortes de musique. Il a ensuite encouragé les jeunes qui veulent se lancer  dans le jazz, à poursuivre leur rêve.

La maison culturelle Biso na Biso a été créée en 2004 par 20 congolais pour faire un pont sur le passé et la mémoire des temps, a-t-on appris.

Dans la même catégorie