AGP Sommet sur le climat à Nairobi/les délégués ont adopté une série de résolutions non contraignantes AGP Les délégués s’engagent à réduire considérablement les produits en plastique à usage unique d’ici 2030 AGP Le monde s’engage à protéger la planète polluée et dégradée à mesure qu’il adopte un plan directeur pour un avenir plus durable INFORPRESS Santo Antão: Delegação da Universidade Rutgers (EUA) na ilha com cooperação com municípios na agenda ACAP L’AS Tempête-Mocaf remporte la coupe de la paix devant DFC 8 AIP Le ministre de l’Intérieur invite les populations de Gbéléban à l’union des cœurs et des esprits AIP La prévision saisonnière des caractéristiques agro-hydro- climatiques des pays du Golfe de Guinée (AGRHYMET) AIP Dirkou, une ville étape sur la route de migration paie les frais des mesures anti-migratoire INFORPRESS São Vicente: 35ª edição do Festival da Baía das Gatas marcado para dias 09, 10 e 11 de Agosto ANG Presidente da República felicita PAIGC pela vitória eleitoral

Plus de 300 femmes de Saïoua (Issia) souhaitent être éligibles au FAFCI


Abidjan, 12 sept 2015 (AIP) – Plus de 300 femmes de Saïoua, dans le département d’Issia, se sont mobilisées, vendredi, pour exiger des responsables de la COOPEC de la localité leur éligibilité au programme du fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) initié par la Première dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara.

« Nous aussi nous sommes des femmes de ce pays, notre sous préfecture a une COOPEC, pourquoi jusque là nous ne bénéficions pas du programme FAFCI? » s’est indignée, Mme Kouakou Ahou Hortense, leader communautaire, qui s’exprimait à l’ouverture d’une séance de formation initiée par la COOPEC d’Issia à l’endroit des femmes de Saïoua dans l’espoir de les rendre éligibles au fonds.

Seulement une cinquantaine de femmes vont être sélectionnées pour être inscrite sur la liste des femmes d’Issia.

Cette démarche n’est pas du gout des femmes de Saïoua qui souhaitent la mise à leur disposition d’un fonds propre à leur localité à l’instar de toutes les COOPEC du pays.

Selon le gérant de la COOPEC de Saioua, Seanrou Roméo Nessemon qui était au côté de ces femmes qui très organisées n’attendent qu’un soutien.

Le secrétaire général de la mairie, Agness Essoh Cyrille a plaidé au nom de la municipalité pour que dans les prochains jours les femmes de Saïoua puissent être prises en compte au niveau du FAFCI.

bop/kkf/kam.

Dans la même catégorie