MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

Plus de 4 millions de personnes ciblées par le vaccin contre la fièvre jaune


  8 Août      69        Santé (13681),

   

Brazzaville, 08 août (ACI) – Le ministre du Contrôle d’Etat, de la qualité du service public et de la lutte contre les antivaleurs dans l’administration publique, M. Jean Rosaire Ibara, a procédé, le 6 août à Brazzaville, au lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole et la fièvre jaune, ciblant plus de quatre millions de personnes.

«Entre 2020 et 2022, le Congo a enregistré une recrudescence des flambées épidémiques de la rougeole, avec 6.259 cas et 132 décès, essentiellement des enfants de moins de cinq ans», a fait savoir le ministre de la Santé et de la population, M. Gilbert Mokoki, à cette occasion, ajoutant que 574 cas suspects de la fièvre jaune ont été enregistrés dans le pays, dont trois cas confirmés.

Face à cette recrudescence, le gouvernement a entrepris de lancer cette campagne, afin de vacciner gratuitement la population contre la rougeole et la fièvre jaune durant une semaine.

Cette campagne qui se déroule dans 11 départements du pays, concerne tous les enfants âgés de 6 mois à 9 ans, pour le vaccin contre la rougeole. Le vaccin contre la fièvre jaune concerne toutes les personnes âgées de 9 mois à 60 ans.

A ces deux vaccins est associée l’administration de la vitamine A. Le déparasitage par ce supplément concerne les enfants âgés de 6 mois à 5 ans.  La vaccination contre ces deux maladies ne concerne pas la femme enceinte et le département de Pointe-Noire, où cette campagne avait été effective en 2018.

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement a élaboré un plan de riposte et sollicité l’appui des différents partenaires. C’est ainsi qu’en accord avec la Banque mondiale, le ministère de la Santé et de la population a acquis des doses de vaccins contre la rougeole par la méthode d’entente directe avec l’Unicef, pour un montant total d’un million 612 mille cent 46 dollars et 59 centimes américains.

Les doses de vaccin contre la rougeole ont été acquises grâce à la signature d’un accord de partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Projet régional de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale, quatrième phase (Redisse IV) pour l’acquisition de 1.248.092 doses de vaccin.

A travers ce partenariat, le Redisse s’est engagé dans les préparatifs de la mise en œuvre d’une campagne de vaccination préventive contre cette maladie.

Selon le ministre en charge de la santé, cette campagne a pour objectif d’améliorer la protection des enfants contre la rougeole et la rubéole, de contribuer à la stratégie d’élimination des épidémies de la fièvre jaune en Afrique, comme cela a été préconisé par l’Oms depuis 2018.

Pour la représentante de l’Unicef au Congo, Mme Chantal Umutoni, cette campagne est inédite, vu que le pays combine pour la première fois une vaccination avec deux vaccins injectables de différents types et avec une cible diverse, à savoir les enfants et les adultes, dont l’âge va de 6 mois à 60 ans.

A cet effet, elle a appelé les autorités à faire preuve d’une mobilisation à tous les niveaux pour atteindre les résultats escomptés. En outre, elle a demandé aux autorités de montrer l’exemple en se faisant vacciner dès le jour du lancement de cette campagne afin de convaincre la population à prendre ce vaccin.

Dans sa stratégie de vaccination, le Programme élargi de vaccination (Pev) a prévu le déploiement des équipes de vaccinateurs dans chaque rayon de 5 à 20 km des centres de vaccination, même au-delà. Il a prévu aussi la vaccination dans les centres de santé et les postes supplémentaires comme les écoles, les marchés et les gares routières.

Dans la même catégorie