APS TOUTES LES PERSONNES AYANT COMMIS DES ACTES DE VANDALISME SERONT TRADUITES EN JUSTICE (MINISTRE) AIP Vers une collaboration entre la FAO et l’UNESCO en vue de réaliser les ODD en Côte d’Ivoire (Communiqué) AMI Ouverture du congrès constitutif de l’Union des anciens ministres de Mauritanie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus 33.000 soldats pour sécuriser les élections législatives (CEMGA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La CEI Bouaflé déploie ses agents électoraux AIP Après la Côte d’Ivoire et le Ghana, la Guinée procède au lancement de la vaccination de masse contre la COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Cour suprême rejette le recours de l’opposant ghanéen John Mahama AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ RSF dénonce une série d’atteintes à la liberté de la presse au Sénégal (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Divo ne doit plus se transformer en champ de batailles à l’occasion des élections (Wanep-CI)

PLUS DE 5.000 ENFANTS RETIRÉS DE LA RUE ENTRE MARS ET NOVEMBRE 2020 (OFFICIEL)


  19 Janvier      20        Société (29514),

   

Dakar, 18 jan (APS) – Un projet de protection d’urgence des enfants contre le Covid-19 a permis de retirer 5.130 enfants de la rue, dont 3.500 sont retournés dans leur famille, entre mars et novembre 2020, a annoncé le directeur de la promotion des droits et de la protection des enfants, Niokhobaye Diouf.

Le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants avait élaboré, pour 2020, un plan de retrait des enfants de la rue qui devait démarrer à la mi-mars, a-t-il rappelé dans un entretien avec la radio privée Sud FM.

Malheureusement, a dit M. Diouf, les services concernés avaient été amenés à anticiper sur les actions de ce plan, avec la survenue du Covid-19, ce qui a conduit à la mise en place d’un ‘’projet de protection d’urgence des enfants contre le Covid-19’’, dans le cadre du secrétariat exécutif national de protection de l’enfant.

Selon lui, ce projet engage l’ensemble des ministères sectoriels, à savoir ceux de la Justice, de l’Intérieur, du Développement communautaire, de l’Education et de la Communication.

Des centres avaient été identifiés et 2.971 lits prépositionnés pour l’accueil des enfants, pour le compte d’un cadre qui prenait les contours d’une cellule nationale de coordination, de veille et de suivi du projet ‘’Zéro enfant dans la rue’’, a indiqué Niokhobaye Diouf.
s
Le directeur de la promotion des droits et de la protection des enfants précise qu’à la fin d’un premier cycle d’opérations menées, 5.130 enfants ont été retirés de la rue, dont 3.500 sont retournés à leur famille, entre mars et novembre 2020.

Trois cent soixante-cinq enfants proviennent de la sous-région, dont 118 ont été retournés en Guinée-Bissau et en Gambie, a-t-il dit.

Selon M. Diouf, des discussions ont été entamées avec l’ambassadeur de la Guinée au Sénégal, pour faire retourner 51 enfants dans ce pays, ‘’dans une semaine’’.

Il signale que dans le cadre du renforcement de ce ‘’projet de protection d’urgence’’, le président de la République, Macky Sall, avait demandé la mise en place d’un ‘’dispositif spécial de protection sociale des enfants en situation difficile’’.

Ce dispositif permet de ‘’retirer systématiquement’’ les enfants en situation de rue, d’identifier les enfants non sénégalais en situation de rue, et de procéder au délogement de structures accueillant des enfants dans des conditions inadaptées du point de vue sécuritaire et sanitaire, a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie