AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Grand prix Life Builders: la cuvée 2020 distinguée à Yamoussoukro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dîner pour renforcer la cohésion sociale à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les candidats du RHDP de la circonscription de Bodokro présentés à la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Me Zehouri annonce sa candidature aux chefs traditionnels de Divo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le maire Eric N’Koumo Mobio désigné candidat du PDCI dans la circonscription de Songon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une fédération des victimes des crises sociopolitiques souhaite des élections législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La réparation des préjudices, une condition pour la reprise des cours dans les établissements secondaires à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un tournoi civilo-militaire pour promouvoir la cohésion sociale à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dîner pour renforcer la cohésion sociale à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le candidat RHDP de Prikro appelle à l’union pour assurer sa victoire

Plus de 5 milliards de Fcfa pour soutenir les activités du projet d’Arcefa


  11 Décembre      30        Coopération (1211), Education (4146),

   

Brazzaville, 11 Décembre (ACI) – Un montant total de 5,247 milliards de Fcfa, soit 8 millions d’euros, a été mobilisé dans le cadre du lancement des activités du projet d’Appui au réseau des centres d’éducation, de formation et d’apprentissage (Arcefa) à Boko (Pool), dans le département du Pool, rapporte un communiqué de presse de l’ambassade de France au Congo.

Ces activités ont été lancées dans cette localité du département du Pool, par le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, M. Antoine Nicéphore Thomas Fylla Saint-Eudes, en présence de l’ambassadeur de France au Congo, M. Francois Barateau et du directeur de l’Agence française de développement (Afd) au Congo, M. Lionel Cafferini.

Ce projet est financé par l’Afd, dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) signé entre la France et le Congo. Il s’agit d’un don prévu pour une durée de cinq ans, dont le suivi est assuré par ladite agence. Ce don s’inscrit dans le cadre des orientations prioritaires de la France au Congo, au profit de la jeunesse congolaise, précise le document.

Le projet d’Arcefa a pour objectif de faire des Centres d’éducation, de formation et d’apprentissage (Cefa) existants et implantés à Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie, un réseau d’établissements de référence pour la formation des ouvriers qualifiés dans les secteurs porteurs de l’économie nationale, entre autres, les métiers agricoles, ceux de services de la maintenance industrielle et de la mécanique automobile.

Il permettra également de renforcer le cadre institutionnel et partenarial de la formation professionnelle en République du Congo, en contribuant notamment à son financement et à la participation active des secteurs privé et professionnel.

«Avec la crise économique et sanitaire actuelle les difficultés se sont amplifiées, une priorité majeure de l’action de la France, est d’offrir à la jeunesse congolaise l’opportunité de se former et de s’insérer dans le monde du travail», a déclaré M. Barateau.

Il a rappelé l’engagement de la France aux côtés du Congo et de ses populations rurales, pour promouvoir l’économie verte, les ressources naturelles et une trajectoire de développement durable davantage ancrée au niveau local. Il a fait savoir qu’un nouveau Cefa sur les métiers ruraux sera construit prochainement à Boko, localité située à environ 170 km de Brazzaville.

Outre ce projet, plusieurs autres programmes financés par la France sont en cours de démarrage, en particulier le projet d’Appui à la relance du secteur agricole, le projet Paysage forestier Nord-Congo ou bien encore le programme Utilisation durable des terres, en lien avec l’Initiative pour la forêt en Afrique centrale (Cafi), a-t-on appris.

Dans la même catégorie