GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Plus de 50 millions de dollars de la BM pour améliorer la qualité des données statistiques du Kenya


Rabat, 15 sept. 2015 (MAP) – La Banque mondiale a approuvé, récemment, un prêt de plus de 50 millions de dollars (5,25 milliards de shillings) au Kenya destiné, notamment, à renforcer son système statistique et améliorer la qualité des données officielles, rapportent des médias locaux.

Ce prêt permettra au Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS) de financer son programme relatif à l’amélioration de la qualité des statistiques officielles cruciales et à renforcer les pratiques de diffusion et de publication des données en vue de les rendre plus accessibles, le but étant de palier aux lacunes enregistrées en la matière, a fait savoir le directeur du programme, Johan Mistiaen, cité par des médias.

Le Kenya a besoin d’élaborer des statistiques économiques de haute qualité en vue de les mettre à la disposition de décideurs et d’hommes d’affaire dans des domaines clés pour pouvoir bénéficier de données précises et actualisées, à même de les inciter à investir dans le pays et favoriser la croissance de l’économie, a-t-il indiqué.

Pour sa part, la directrice de la BM pour le Kenya, Diarietou Gaye a mis en avant le progrès réalisé par ce pays de l’Afrique de l’Est en la matière, soulignant toutefois que « beaucoup reste encore à faire » pour la mise à jour régulière des données.

Les investisseurs étrangers pointent souvent du doigt le Kenya pour le manque de données cruciales à même de leur faciliter la prise de décision, selon la presse locale qui souligne que l’élaboration de statistiques fiables et précises est de nature à attirer davantage d’investisseurs.

KS—BI.
LC.

Dans la même catégorie