MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

PLUS DE 65 000 CONTRATS DE TRAVAIL PRODUITS EN 2019 (MINISTÈRE)


  17 Juillet      6        Société (23190),

   

Dakar, 17 juil (APS) – Le marché du travail a produit 65404 contrats en 2019 en sus des contrats des travailleurs déplacés qui se chiffrent à 931, a-t-on appris du ministère du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les Institutions.

Cet indicateur pointait à 66043 en 2018, soit donc une légère baisse constatée en 2019, indique le ministère dans son Rapport annuel des statistiques du travail 2019 dont l’APS a obtenu copie.

Selon ce document, ‘’les contrats de travail les plus proposés sur le marché sont ceux à durée déterminée qui s’élèvent à 36701 unités, soit plus de la moitié avec un taux de 56,11% du total’’.

Pour les auteurs du rapport, ‘’c’est un niveau de souscription qui reflète une certaine flexibilité de la législation du travail voulue et instituée depuis l’avènement de la loi n°97-17 du 1er décembre 1997 portant Code du Travail’’.

Après les CDD, arrivent les contrats de travail à durée indéterminée qui comptent pour 16367 unités correspondant à 25,02% du total, soit moins de la moitié des CDD, indique le document.

Selon les auteurs du rapport, ‘’il s’agit toutefois d’une part assez significative si l’on considère les avantages qu’offre ce type de contrat en termes de sécurité de l’emploi et au regard des autres formes de contrats que sont le contrat du travailleur saisonnier, le contrat de stage et le contrat d’apprentissage, estimés séparément ou ensemble’’.

Dans la panoplie de contrats toujours, ils signalent que ‘’les contrats de stage ont été offerts par les entreprises à hauteur de 4172 postes, un niveau au-dessus de celui de 2018 qui avait affiché 3359 unités’’.

L’Inspection Régionale du Travail et de la Sécurité sociale (IRTSS) de Dakar arrive en tête pour le nombre de contrats de travail enregistrés avec 41803 contrats, soit 63,92% du total.

Les cinq IRTSS qui suivent sont respectivement Thiès, St-Louis, Ziguinchor, Kédougou et Tambacounda qui comptent dans le même ordre d’énumération 3596, 3032, 2320, 2080 et 2001 contrats de travail enregistrés, souligne le rapport.

Le document indique que la principale branche qui s’est illustrée est celle du ‘’Commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles’’ qui a généré 29 084 contrats de travail représentant 44,42% du total.

Parmi les branches qui se sont singularisées par ‘’leur dynamisme’’, il y a ‘’Construction’’ avec 8 591 unités, ‘’Activités d’hébergement et de restauration’’ (4343 unités),’’ Activités de fabrication’’ (3 476 unités).

Le document cite ausssi ‘’Industries alimentaires’’ (3 389 unités), ’’Agriculture, sylviculture et pêche’’ (3 074 unités), ‘’Activités financières et d’assurances’’ (2 987 unités), ‘’Transport et entreposage’’ (2 769 unités), ‘’Activités extractives’’ (2 517 unités) et ‘’’Éducation’’ (1 416 unités).

Dans la même catégorie