AGP Sénégal : la BAD soutient un projet de « valorisation des eaux » pour le développement des chaînes de valeur agricoles avec plus de 60 millions d’euros AGP Guinée/Economie : 5.000 tonnes de poissons disponibles pour la période de repos biologique à Sonit-Pêche ANGOP L’Angola prêt à empêcher une éventuelle propagation du virus Ebola ANGOP L’Angola appelle à un débat permanent sur le flux illicite d’armes en Afrique GNA Forum of Heads of Girl’s SHS holds 2019 Summer Camp GNA Addressing campus unrest: administrators key to ensuring stability GNA Honour your tax obligations—Oxfam Ghana AGP Boké-Environnement : Le Réseau-Environnement-Bauxite reboise les alentours du Gouvernorat AGP Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix AGP Labé-Jeunesse : Des jeunes en conflit à Djonfo, Le préfet de Labé appelé en renfort

Plus de 90 milliards d’euros consacres dans le climat en cinq ans


  11 Novembre      30        Economie (24394), Entreprises (1271),

   

Brazzaville, 11 nov 2016 -(ACI) -Le vice-président de la BEI, responsable de l’action climatique, M. Jonathan Taylor. A rappelé le 11 novembre à Marrakech que la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a investi au cours des cinq dernières années, plus de 90 milliards d’euros au climat dans le monde.
Il a souligné qu’en 2015, le financement du climat de la BEI a atteint un niveau record de 20,7 milliards d’euros et représentait 27% du financement global. La BEI reconnaît l’importance du financement à long terme pour faire face à l’évolution du climat et le rôle croissant du financement du climat pour stimuler la croissance économique.

«L’accord de Paris a renforcé les efforts pour débloquer des financements plus durables et catalyser de plus grands investissements où l’innovation du marché, le leadership national et le financement international jouent tous un rôle crucial», a indiqué M. Jonathan Taylor.

Il a ajouté que «des projets de transformation tels que la centrale solaire de Noor à Ouarzazate et le parc éolien du lac Turkana dans le nord du Kenya démontrent comment les investissements privés en Afrique peuvent être débloqués pour renforcer la production d’énergie durable. Permettre des investissements futurs liés au climat de cette envergure et accroître l’impact climatique de tous les projets est crucial pour la mise en œuvre réussie de l’accord de Paris ».

Le vice-président de la BEI a affirmé que sa struturec renforce l’impact du soutien aux investissements climatiques en Europe dans le cadre du Plan d’investissement et a montré comment les futurs prêts nouveaux dans les pays les plus touchés par la crise des réfugiés mettraient fortement l’accent sur le soutien des investissements climatiques.

Les investissements climatiques approuvés par la BEI depuis l’accord de Paris vont des bâtiments à énergie nulle en Finlande. Celle-ci a consacré un milliard d’euros pour le transport durable à Paris, la construction de digues mobiles pour protéger les îles de la lagune de Venise et l’un des plus grands parcs éoliens offshore au monde, la Turbine Beatrice, projet qui fournira l’énergie à environ 450.000 foyers.

Depuis la signature de cet accord historique, la BEI a également confirmé des investissements climatiques importants en dehors de l’Europe, notamment l’expansion du Métro du Caire et du premier métro de la ville indienne de Lucknow, ainsi que l’amélioration de l’approvisionnement en énergie durable dans les îles des Maldives.

Selon M. Taylor, depuis la COP21 qui s’est tenue à Paris, la BEI a renforcé l’impact des investissements climatiques dans le monde. Il s’agit notamment d’appuyer les investissements à long terme dans les nouveaux transports durables, les énergies renouvelables et les programmes d’efficacité énergétique, ainsi que d’appuyer les investissements visant à adapter les infrastructures essentielles à un climat en évolution à la fois en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

La Banque Européenne d’Investissement se félicite de la ratification de l’Accord de Paris moins d’un an après la COP21 La BEI reconnaît l’importance du financement à long terme pour faire face à l’évolution du climat et le rôle croissant du financement du climat pour stimuler la croissance économique. (ACI)

Dans la même catégorie