LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy LINA First Lady Heightens Push For Quality Child Education MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION)

Plus de 97 milliards de FCFA de dette commerciale


  10 Janvier      78        Economie (22905), Finance (3737),

   

Brazzaville, 10 jan (ACI) – Le collectif des opérateurs Economiques du Congo (COPECO) présidé par M. Nestor Paul Mouanzibi Ndinga, a déploré le 5 janvier dernier à Brazzaville, les difficultés rencontrées dans le paiement de leurs titres de créances en instance depuis 2017 pour un montant cumulé de plus de 97 milliards de FCFA.

«La relance de l’économie Congolaise doit passer avant tout par la dynamisation de l’entreprise. Ainsi, le paiement de la dette commerciale permettra d’améliorer les recettes fiscales pour favoriser l’équilibre budgétaire et relancer à terme l’activité économique du pays», a notifié le bureau exécutif du COPECO, faisant référence à la déclaration du Chef de l’Etat sur «le tout économie et le tout social».

Souscrivant à la mise en place d’une commission chargée de l’évolution et du traitement de la dette intérieure par la primature, le COPECO a sollicité un acompte de 10 milliards de FCFA afin de palier la précarité des opérateurs économiques en attendant les conclusions avec le Fonds Monétaire International (FMI), a-t-on appris de MM. Ndinga de Bokoko et Alphonse Effeindzourou, respectivement 1er et 2ème vice-président.

Sur le traitement des dossiers en instance de paiement de la dette intérieure de 2012 à 2017, le COPECO a suggéré, entre autres, la création d’un cadre permanent de concertation des partenaires sociaux concernés par cette dette commerciale, l’application des pénalités et intérêts moratoires sur la dette publique comme prévu dans le code des marchés publics, a rapporté à la presse le porte-parole du collectif, M. Guy Opoya.

De même, l’application de la méthode de paiement par ordre d’arrivée (FIFO) pour garantir l’équité des paiements au Trésor publics, la stricte application du code des marchés publics ainsi que l’interdiction des paiements par recommandation ou instruction, avec 20 à 40% de commission au profit des cadres des finances, ont été retenues parmi les suggestions du COPECO.

Dans la même catégorie