MAP Le Nigeria signale 22 cas mortels de diphtérie depuis décembre 2022 MAP Nouakchott abrite fin février le Forum économique maroco-mauritanien MAP Côte d’Ivoire-Maroc : Une coopération excellente et une symbiose absolument parfaite entre les diplomaties des deux pays (diplomate) MAP Coupe Davis/Groupe Mondial II : Le Maroc affronte la Côte d’Ivoire les 4 et 5 février à Abidjan MAP Le Pape François condamne de « cruelles atrocités » en RDC « qui couvrent l’humanité de honte » ACP Kibali Gold Mine paie 1,2 milliard USD des taxes et redevances en 2022 ACP La RDC et le Congo Brazzaville pour la valorisation de leurs patrimoines touristiques ACP Classement « Transparency International » : la RDC gagne trois points dans la lutte anticorruption ACP La chine conserve la place du premier investisseur étranger en RDC ANP Niger : Une délégation de ministres Néerlandais au Cabinet du Président de la République

Plusieurs recommandations opérationnelles et stratégiques pour soutenir les FinTechs


  10 Mai      16        Innovation (122), Technologie (777),

   

Abidjan, 10 mai 2021 (AIP)- Plusieurs recommandations opérationnelles et stratégiques ont été faites lors d’une étude liée aux répercussions de la Covid-19 sur les FinTechs en vue de soutenir ces start-ups (FinTechs) qui développent une technologie numérique innovante pour optimiser un service financier.

Cette étude réalisée par MicroSave Consulting (MSC) recommande d’encourager l’innovation et les partenariats public- privé, les impliquer dans le processus de solutions de sortie de crise, la  création d’une unité d’innovation au sein du gouvernement ou encore simplifier la réglementation pour faciliter la conformité.

Dans un communiqué dont l’AIP a reçu copie, lundi 10 mai 2021, cette enquête révèle que la Côte d’Ivoire comptait 37 FinTechs en 2020 dont 28  dans le sous-secteur du paiement digital et le principal fait marquant a été la forte augmentation du nombre d’investissements dans la phase de démarrage des FinTechs en Afrique.

Les investissements en capital-risque en Afrique ont diminué de 29 % pour atteindre 1,43 milliard de dollars en 2020, ce qui est inférieur à la baisse des investissements directs étrangers sur le continent.

Cependant, le nombre total des opérations sur le continent a augmenté de manière significative, de 44 %, et le nombre d’opérations de démarrage a presque doublé, passant de 127 à 228 opérations

Si les services financiers ont enregistré le plus grand nombre d’opérations, d’investissements en 2020, les startups de la région n’ont pas vraiment profité. La croissance de l’écosystème a fait un bond de 60 % et le nombre de centres technologiques a doublé au cours des deux dernières années.

Dans la même catégorie