Inforpress Covid-19/São Vicente: Análises dos sete casos suspeitos deram negativo Inforpress Electra pede “atenção redobrada” nas intervenções na via pública para evitar danos nos cabos subterrâneos Inforpress Covid-19/Boa Vista: Trabalhadores em quarentena no hotel saem do estabelecimento hoteleiro depois de avaliados AGP Covid-19: Le Gabon fait appel aux retraités du secteur Santé AIP Un essai clinique contre le coronavirus avec du sang de ver marin débute ce lundi en France AIP Coronavirus : Les marchés ferment désormais à 14h00 à Korhogo AIP Des cadres de Nassian prêts à accompagner la lutte contre le coronavirus AIP Des kits sanitaires offerts à des centres de santé de Prikro AIP Covid 19 : Le DG du port autonome de San-pedro offre des matériels sanitaires à Tiémélékro AIP Les chrétiens de Sikensi prient à domicile pour la fête des rameaux

PNDES : De nouveaux engagements estimés à 220 milliards de CFA


Ouagadougou, 10 juillet 2018 (AIB)-La conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) a clôturé ses travaux mardi, avec de nouveaux intentions de financement à hauteur de 220 milliards de FCFA pour les Programmes d’urgence pour le sahel (PUS-BF) et d’appui au développement des économies locales(PADEL).

« S’agissant des déclarations et annonces des Partenaires techniques et financiers(PTF) sur le financement du PUS-BF et du PADEL, il est ressorti une volonté générale d’accélérer leurs appuis dans la région du Sahel et pour des appuis ciblés auprès des populations vulnérables avec des engagements nouveaux de financements à hauteur de 220 milliards de FCFA pour les deux programmes», indique le communique final.

Le document précise également qu’ «avec ces nouveaux engagements, le total des financements s’élève à 621 milliards de FCFA pour un coût global de 851,46 milliards de FCFA» pour ces deux programmes.

«C’est extrêmement encourageant et cela va nous permettre d’avancer de manière décisive dans l’opérationnalisation du PUS-BF et du PADEL», a signifié le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

«Ce n’est pas exhaustif» ; a-t-il poursuivi, « dans la mesure où certains PTF ont déjà mis en place des programmes et des projets qui sont cohérents avec les différents volets du PUS-BF et du PADEL qu’on n’a pas comptabilisé».

M.Thiéba a renouvelé ses remerciements à l’ensemble des partenaires qui ont manifesté leur solidarité par des soutiens financiers et techniques aux deux programmes.

Cependant, il dit prendre note des différentes suggestions «pertinentes» qui ont été faites au cours de ces discussions et visant «à renforcer l’impact de ces programmes à travers le développement des synergies et des complémentarités avec toutes les interventions menées sur les zones concernées».

«Nous devrons travailler à améliorer la qualité de ce partenariat, résoudre ou lever les contraintes qui ont été identifiées de part et d’autres ; améliorer la qualité de la préparation des projets, la réactivité des partenaires et la mise en place de zones industrielles d’incubateurs», a-t-il indiqué.

La conférence internationale a enregistré la participation de plus 375 personnalités sur les 250 attendus dont des pays d’amis ,des institutions et agences de développement, des ONG, des investisseurs privés nationaux et internationaux, des acteurs de la diaspora burkinabè et de l’administration publique.

Les travaux des deux jours étaient consacrés à la mise en œuvre du PNDES et à la nécessité d’accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale.

als/ata

Dans la même catégorie