ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

PNIA : pour une croissance annuelle de plus de 6% du secteur agricole en RDC


  12 Janvier      8        Agriculture (1830),

   

Kinshasa, 12 janvier 2021(ACP).- Le ministère de l’Agriculture, pêche et élevage, à travers le programme  du Plan national d’investissement agricole (PNIA), estime qu’une croissance annuelle soutenue du secteur agricole de plus de 6%, est indispensable pour réduire la pauvreté en République démocratique  du Congo, indique  un document dudit ministère parvenu mardi à l’ACP.

Selon le document, le PNIA est un cadre national de planification des fonds nationaux et extérieurs pour le secteur de l’agriculture et du développement rural. Il prend en compte les besoins, les acquis, les gaps à rechercher pour l’investissement et le fonctionnement du secteur sur un horizon allant de 2015 à 2021.

La source précise que cette  croissance de 6%  permet d’ assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations congolaises,  de générer durablement des emplois, mais aussi des revenus, soulignant  que pour y arriver, il faut promouvoir durablement les filières agricoles, développer l’agro-business, développer et diffuser les produits de la recherche, améliorer la gouvernance agricole et réduire la vulnérabilité du secteur agricole aux changements climatiques.

De nombreux experts ont  estimé que le pays est déficitaire parce qu’il ne parvient pas à nourrir correctement sa population et qu’il importe presque tout de l’extérieur.

La RDC doit beaucoup investir dans l’agriculture et également faire appel aux investisseurs privés, ont-ils soutenu.

Dans la même catégorie