AGP Boké-Ramadan: La Fondation AMA offre des vivres à la population de la Commune Urbaine ANP La Ville de Niamey baptise deux places publiques des noms de Mounkaila Sakoira et Cheick Chaibou Ali AGP Labé-Covid-19: 43 nouveaux cas positifs à la prison civile AGP Guinée : Bientôt la 1èr  édition du festival axé sur les enjeux liés à la dégradation de l’environnement AGP Kouroussa-Violence : La Résidence du Préfet attaquée  par des orpailleurs! GNA CISCM lauds Government for promoting E-governance GNA Ghana will serve as entry point for Canadian investors – Kyerematen MAP L’armée libanaise remercie SM le Roi GNA Duke’s coffin lowered into Royal Vault GNA Western Regional Minister visits late Agyako’s family

Pose de la première pierre de la raffinerie ‘’Atlantique Pétrochimie’’


  22 Février      40        Arts & Cultures (1551),

   

Pointe-Noire, 22 Février (ACI) – Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’Guesso, a procédé, le 21 février à Fouta, dans le département de Pointe-Noire, à la pose de la première pierre de la  nouvelle raffinerie nommée ‘’Atlantique Pétrochimie’’.

Cette raffinerie est conçue sur le modèle modulable, avec une capacité nominale de traitement de raffinage de 2,5 millions de tonnes d’hydrocarbures bruts par an à court terme et aura à long terme une capacité de 5 millions de tonnes  par an.

Elle sera érigée sur un terrain de 240 hectares. Elle va assurer la transformation  locale des ressources, le développement des activités génératrices de revenus, le renforcement de l’industrialisation, le positionnement du Congo en tant que pôle industriel dans son rôle de locomotive de développement de la sous-région, et va favoriser l’émergence d’un pôle/hub pétrolier sous régional grande plateforme à vocation régionale.

Cette seconde raffinerie va regrouper plusieurs unités. Celles-ci, a-t-on appris, permettront à la raffinerie de produire de l’essence automobile et d’aviation, du gaz, du gasoil, des liquéfiants, du bitume et du pétrole lampant, en complément des produits de la Congolaise de raffinerie qui a une production de 300 à 350 mille barils par jour.

Intervenant à cette cérémonie de la pose de la première pierre de cette infrastructure, le ministre des Hydrocarbures, M. Jean Marc Tchystère Tchicaya, a souligné que cette nouvelle raffinerie est un maillon important pour la diversification de l’économie des hydrocarbures. A ce propos, il a précisé que cette diversification se fera à travers l’accroissement de la part de pétrole transformé localement, qui passera à terme de 10% à 35%.

Selon lui, l’utilisation et l’augmentation de la part des produits pétroliers du marché intérieur, sans recourir aux importations synonymes de perte  de devises  des subventions de l’Etat, constituent un gain de devises.

Outre ses vocations premières, cette raffinerie permettra la formation et  la création  de  5000 emplois.  Pour M. Tchystère Tchicaya, la construction de cette raffinerie vient  concrétiser le processus de la mise en place de la zone économique spéciale de Pointe-Noire.

De son côté, le président directeur général du groupe Beijing fortune dingheng investiment co. Limited, M. Li Yong Hong, a souligné que ce projet est très ambitieux autant pour les investisseurs que pour le Congo, au regard du niveau de l’investissement et des défis à surmonter, notamment en matière environnementale et sociale.

En outre, il a promis de tout mettre en œuvre pour que les aspects techniques, économiques, industriels, environnementaux et sociaux soient pris en compte.

Cette raffinerie pourra entrer en exploitation à l’horizon 2023. Le coût global de sa réalisation est de 600 millions de dollars, soit 300 milliards de Fcfa.

Dans la même catégorie