AIP Côte d’Ivoire-AIP/La CEI fait des propositions pour améliorer les l’organisation des élections à venir GNA ENRRI-EfD Ghana initiates discussion on plastic waste management in Ghana GNA Social President CLOGSAG MAP Journée mondiale du climat: Débat mardi sur les changements climatiques au Maroc MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS CORONAVIRUS : LA TENDANCE À LA HAUSSE SE POURSUIT AVEC 100 NOUVELLES CONTAMINATIONS AGP Gabon/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général de la SEEG fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit les Lettres de créance de six nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un sociologue recommande la création de fonds pour la prise en charge des survivantes des VBG

« Pour faire face aux défis sécuritaires, le Niger a déployé des actions multiples et multiformes » (Ministre)


  3 Novembre      6        Politique (13290),

   

Niamey, 03 Novembre (ANP) – Dans le cadre des activités de la 1ère édition de la « Grande Rencontre Citoyenne », le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses,  M. Alkache Alhada, a animé, ce mardi 3 novembre 2020 au Palais des Congrès de Niamey, un panel sur « les défis sécuritaires et la police de proximité ».

Le Ministre Alkache Alhada a d’abord voulu identifier les différents défis sécuritaires dont fait face le Niger, citant notamment le terrorisme qui est devenu un phénomène mondial avec des zones d’influence particulière dont le Sahel, en particulier le Niger, le Mali et le Burkina Faso.

Le Ministre en charge de la Sécurité a ensuite souligné qu’au-delà des défis terroristes, le Niger fait également face à toutes les autres formes de criminalité comme la criminalité transfrontalière, le trafic de drogue, ou encore le banditisme classique, avant d’indiquer que « le terrorisme engendre certaines formes de criminalités qu’on retrouve notamment à travers  les questions d’enlèvement dans certaines zones ».

« Nous sommes un pays de transit vers la méditerrané et vers l’Europe et cela entraine une certaine criminalité qui est liée au trafic d’êtres humains et à l’immigration clandestine », a-t-il ajouté.

Face à tous ces défis, le Ministre Alkache Alhada a indiqué que des actions multiples et multiformes ont été menées pour garantir la sécurité du pays, garantir l’intégrité du territoire particulièrement avec l’armée, à qui il a rendu un hommage pour « son travail extraordinaire ».

Parlant de la police de proximité, le Ministre en charge de l’Intérieur a informé les jeunes qu’il a été déployé des forces de sécurité intérieure (gendarmerie, garde nationale, police nationale) au niveau des villages et des départements afin de faire arrêter les infiltrations des bandits, se réjouissant du fait que « ces forces assurent la sécurité intérieure pour que les populations vivent en paix ».

Dans cette politique de sécurité intérieure, le M. Alkache Alhada a informé les jeunes participants à ce panel que ses services ont mené des réflexions pour la rendre encore plus efficace, soulignant qu’une politique a été développée consistant « à faire en sorte que nos communes soient dotées des polices municipales qui pourront évidement garantir le rétablissement de la paix lorsque celle-ci se trouve être menacée ».

Le Ministre Alkache Alhada a enfin annoncé que le Gouvernement a procédé à une première expérience qui a consisté à recruter 500 jeunes à Diffa pour non seulement résorber le chômage, mais qui, grâce à leur connaissance de l’environnement, peuvent aider débusquer les terroristes pour assurer la police de proximité et la sécurité de proximité, notant que cette expérience pourra être étendue à toutes les régions.

Selon lui, « la jeunesse joue un rôle extrêmement important, un rôle central dans les questions sécuritaires ».

Dans la même catégorie