ANP Le Gouverneur de Tahoua reçoit le prix remporté par le lutteur Noura Hassan ANP Assemblée générale élective de l’association régionale de football de Dosso « Abdou Boubacar dit Siddo réélu pour un mandat de quatre ans » MAP Dialogue national: Macky Sall va recevoir les 19 candidats à la présidentielle et les recalés lundi (officiel) MAP Trophée Hassan II/Coupe Lalla Meryem de golf : LL.AA.RR le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Meryem président la cérémonie de remise des prix MAP Abuja: La CEDEAO décide de lever des sanctions contre le Niger MAP Sénégal: Plusieurs personnes manifestent dans le calme à Dakar pour réclamer la tenue de la présidentielle MAP RDC: Trois morts dans une altercation entre la police et les Bena-Mwembia MAP Togo: Le président décale la date des élections législatives d’une semaine MAP Ligue des champions d’Afrique (Groupe B/5e journée): Victoire du Wydad de Casablanca sur Jwaneng Galaxy par 1 à 0 MAP Abuja: Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation politique et sécuritaire dans la région

Pour l’activation du projet de loi sur la protection des défenseurs des droits de l’homme


  26 Avril      26        Politique (24719),

 

Kinshasa, 26 avril 2021 (ACP).- Le président de l’ONG « Assistance pour les personnes vulnérables et enfants du Congo (APVEC), Maick Lukadi a, au cours d’ un échange le week-end avec la presse, plaidé pour que le projet de loi spécifique portant protection des Défenseurs des droits de l’homme (DDH) soit urgemment voté au parlement, suivi de sa promulgation par le chef de l’Etat, en vue de permettre à ces acteurs sociaux de remplir leur mission sans crainte d’être inquiétés.

Pour M. Lukadi, cette démarche s’explique par le fait que les DDH qui rendent pourtant, d’énormes services à la nation congolaise dans le cadre de la construction d’un état de droit, sont de temps en temps victimes des tracasseries en pleine fonction, de la part des services de sécurité.

Il a également sollicité l’implication personnelle du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), estimant que l’aboutissement heureux de cette quête renforcera le respect des autres textes notamment ceux qui garantissent la libre circulation des informations.

Dans la même catégorie