ANP COVID-19 : CERMES bénéficie des équipements médicaux de 32, 79 millions de FCFA de ORANO APS AVIGNON OFFRE UN BUS ET DEUX BENNES À DIOURBEL MAP CGEM: La Commission Afrique voit le jour GNA We believe in you » – GBA to Duke Micah GNA Former President Rawlings’ mother passes on ANG Especial 24 de Setembro/Guiné-Bissau celebra hoje 47 anos da independência AGP Gabon: Le gouvernement invité à mettre en place des programmes d’appui à la transformation de l’Agriculture AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat : Alassane Ouattara attendu vendredi à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’OIF lance des cours en ligne gratuits pour les créateurs de mode AIP Côte d’Ivoire-AIP/Visite d’Etat dans la Marahoué: le président Ouattara est arrivé à Sinfra pour son premier meeting

Pour le renforcement de la collaboration entre les services de l’état civil et de la santé


  11 Août      7        Santé (7426),

   

Kinshasa 11 Août 2020 (ACP)- Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba a appelé le gouvernement congolais à développer et à renforcer son partenariat  entre le secteur de la santé et le système et l’état civil en vue d’assurer la continuité de l’enregistrement des naissances et des décès dans les situations d’urgence.

Cet appel a été lancé mardi en Kinshasa en marge de la célébration de la journée Africaine consacrée à l’état civil en RDC, commémoré le 10 Août, célébré sous le thème  » Enregistrement des faits d’état civil et  statistiques de l’état : un service essentiel pour surveiller et atténuer l’impact des situations d’urgence »

Le patron de la Territoriale a souligné que ces situations d’urgence telles que l’actuel pandémie du COVID-19, les crises d’Ebola ,les déplacements causés par des catastrophes naturelles et les conflits ont laissé les personnes sans preuves de leur identité juridique et par conséquent les personnes touchées peuvent ne pas être en mesure d’acquérir une nationalité et elles deviennent des apatrides ( sans nationalité).

Il poursuivit son message en soulignant que l’article 6 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme et plusieurs autres instruments juridiques Internationaux relatifs aux droits humanitaires stipulent que chacun a le droit à la reconnaissance de la personnalité juridique et , par conséquent un système d’enregistrement des faits d’état civil qui fonctionne d’une façon optimale fournit aux personnes des documents d’identité légaux  , à commencer par un acte de naissance qui prouve leur statut juridique et contribue à la sauvegarde de leur droits tout au long de leur vie.

Par ailleurs, M Kankonde a déclaré qu’un enregistrement continu et universel de l’état civil   et la production des statistiques de l’état sont des fonctions essentielles pour le gouvernement puisqu’il permet à celui – ci  de procéder à la planification des projets de développement à caractère social.

Dans la même catégorie