AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu GNA HUAWEI introduces huge storage, stellar audio setup Y6s smartphone GNA NPP’s number one position is a step forward- Veep

POUR UN MEILLEUR ANCRAGE DE L’ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE


  21 Septembre      4        Environnement/Eaux/Forêts (2166),

   

Dakar, 21 sept (APS) – Le directeur général de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER), Djiby Ndiaye, a insisté lundi à Dakar sur l’importance d’ancrer définitivement dans le pays les technologies assurant la conversion du rayonnement solaire.

Intervenant à une rencontre regroupant des officiels des ministères de l’Energie et des Collectivités territoriales, de représentants d’associations et d’élus locaux, Ndiaye a notamment vanté les potentialités dont regorge le Sénégal en matière d’énergie solaire, insistant sur la nécessité d’ancrer définitivement cette technologie dans le pays.

Outre la gratuité de cette énergie qui permet de faire des économies, ’’ces lampadaires solaires vont encourager des activités économiques nocturnes, et participer à la promotion économique et à l’attractivité dans les quartiers et places publique’’, a-t-il fait valoir.

Pour le directeur de l’ANER, le programme d’installation de 50.000 lampadaires solaires lancé en mai 2019 constitue ’’une solution durable à la problématique de l’éclairage public’’.

Il a toutefois souligné la nécessité d’avoir un fond qui devrait permettre une meilleure gestion, le suivi et l’entretien de ces outils de même que leur installation lorsqu’ils arriveront en fin de vie.

De son côté le directeur général de Agence pour l’économie et la maitrise de l’énergie (AEME) a mis en avant les gains économiques de l’énergie solaire.
Se basant sur les données de l’année 2018, Saer Diop a par exemple rappelé que la facture d’électricité des collectivités territoriales s’éleve à 16 milliards de FCFA dont 12, 7 pour l’éclairage public.

Dans la même catégorie